Interview de christophe BEAUX à « LaTribune.fr » – lundi 27/01/2014

Image

Christophe BEAUX – PDG de la Monnaie de Paris (photo « La Tribune.fr »)

Christophe BEAUX, PDG de la Monnaie de PARIS a donné une interview exclusive au site « La tribune.fr ».

Le spectre de l’interview était très large puisque l’on compte parmi les sujets abordés les thèmes suivants:

– La stratégie des Mints européens dans un environnement concurrentiel est amené à évoluer fortement, même si les monopoles nationaux de frappes monétaires subsistent encore dans beaucoup de pays européens. En revanche,  en France, la Monnaie de Paris a perdu son monopole de droit (mais pas de fait) pour la frappe des pièces commémoratives non circulantes pour l’Etat depuis 2007. Cette modification a accompagné le changement de statut et la transformation en EPIC de la MDP. Depuis la renégociation de la convention monétaire  bilatérale entre la France et Monaco, la France n’a plus, en théorie, le monopole de la frappe des pièces de la principauté.

– Le PDG de la Monnaie de Paris revient sur son idée d’une pièce de 5€,plutôt qu’un billet. Il met en avant une économie des coûts de remplacement des signes monétaires ainsi générée chiffrée à prés de 10 milliards d’euros. Il précise qu’à l’époque où il avait soumis l’idée à Christine LAGARDE, celle-ci avait montré de l’intérêt.

– De même le ¨PDG de la Monnaie de Paris insiste sur le fait que les monnaies métalliques et fiduciaires ne disparaîtront jamais totalement au profit des monnaies électroniques et autre M-paiements (paiements par téléphone mobile). Certaines études récentes confirment cette position.

De plus, la BCE a mis en circulation un volume de billet au 21/12/2012 qui représente 200% du volume de billets mis initialement en circulation en 2002, alors que l’usage des paiements « sans cash » augmente de 3-4% par an en Europe.

– Enfin le PDG de la Monnaie de Paris met en garde contre le bitcoin et son caractère spéculatif avéré (NDLR: Peut être est-ce aussi un instrument qui a été mis en place afin de drainer des liquidités qui n’iront pas sur le marché de l’or ou de l’argent)…La BCE a été dans le même sens dés 2012 dans un rapport très détaillé et la FED, d’abord assez ouverte quant à la mise en place du bitcoin, semble de plus en plus réservée.

Source: site « Latribune.fr »

Fabrice R

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s