L’imprimeur français OBERTHUR fiduciaire choisi pour imprimer les billets de 10€ du Luxembourg de la seconde série au type Europe

Image

Gaston Reinesch, Président de la BCL

Extrait du rapport annuel de la BCL:

« La production et par extension la distribution pour mise en circulation des billets euro est un système qui repose sur la mise en commun des moyens de production des BCN (Banques Centrales Nationales de la zone euro), elle-même décentralisée puisque la production du contingent de billet alloué à chaque BCN relève de sa seule responsabilité.

 

En 2013, la BCL a été chargé de la production de 8.15M de billets de 20€. Les billets de 20€ considéré comme produit par le Luxembourg sont en fait prélevé sur le contingent d’un autre pays.

En effet, la lettre pays attribuée initialement au Luxembourg en 2002 qui était le « R » a été retirée de la nomenclature fiduciaire de la BCE. »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

« La BCL a également contribué à la production de la nouvelle série d’euro-billets puisqu’elle a eu en charge la production de 12.61M (NDLR: sur 2.5 milliards au total pour le premier contingent produit en 2013) de billets de 10€ de la seconde série au type « Europe ».

Cette production a été confiée à l’imprimeur français OBERTHUR FIDUCIAIRE.

Pour les besoins du Luxembourg, la BCL a reçu des autres BCN prés de 78.5 M de billets euro. »

Sept autre pays de l’Union Européenne ont mutualisé leurs commandes auprès des même imprimeurs avec le Luxembourg (Chypre, Estonie, Finlande, Malte, Pays Bas, Slovaquie, Slovénie). Cette situation préfigure la procédure qui tend à être généralisée à compter du 01/01/2014. En effet, à compter de cette date les BCN ont la possibilité d’adhérer à un appel d’offre unique pour l’impression de leur contingent de billets alloués par la BCE.

Ce qui devrait réduire à terme, avec également la disparition de la lettre pays sur le code long des billets de la seconde série, le nombre de combinaisons à collectionner pour les billetophiles.

Peut être que cela encouragera un certain nombre à collectionner les billet en fonction des « charges » selon le concept développé par Guy SOHIER et Peter KIMSKY.

Pour ces 8 pays, l’Imprimeur des billets de 10€ sera le même. Il sera impossible de distinguer un billet neerlandais d’un billet slovène par exemple du fait de l’abandon de la lettre pays dans le code long des billets de la seconde série (ES2).

« Par ailleurs, il est précisé que tout billet de 5€ de la première série qui est restitué à la BCL par le système bancaire est voué à la destruction. »

Le billet de 5€ de la première série devient donc définitivement un objet de collection, pour une collection fermée.

Enfin, la BCL précise avoir réalisé en 2013:

– 2 800 opérations de ventes numismatiques à son comptoir à Luxembourg

– 6 600 colis ont été envoyés du fait de VAD (via le site marchand de la BCL notamment)

 

Source: rapport d’activité annuel de la BCL (2013).

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s