Des salariés du secteur public payés en monnaie locale au Luxembourg!

la-commune-de-beckerich-le-beki-10

Logo de la monnaie locale luxembourgeoise le BEKI (région de REDANGE)

C’est le journal luxembourgeois « Luxemburger Wort » qui a rapporté les faits suivants dans un article du 08/10/2014.

Deux étudiants avaient été recrutés en tant qu’agents contractuels temporaires par la mairie de BETTBORN au Luxembourg.

Ceux-ci devaient être employés par les services techniques de la ville durant l’été 2014 et être plus particulièrement affectés à l’arrachage des mauvaises herbes. Peu motivés par cette tache, les deux étudiants ont fini par démissionner avant la date d’expiration de leur contrat de travail.

Cependant, lors du paiement de leurs traitements, ils furent forts surpris toutefois de recevoir une partie de leur rémunération liquidée en BEKI, une monnaie locale de la région de REDANGE. Chacun d’entre eux reçut ainsi 200 BEKIs.

Le maire de la commune a précisé que cette modalité de paiement n’était appliquée que dans le cas d’une rupture du contrat de travail du fait du salarié concerné. C’est donc selon lui une mesure d’une portée très limitée, visant une situation salariale très particulière.

Au delà de l’anecdote, il convient de souligner que payer un salarié du secteur public avec une monnaie locale est une première en Europe.

En effet, la Commission Européenne est très hostiles aux monnaies locales qui viennent remettre en cause le monopole de l’euro, monnaie unique depuis 2002.

D’un point de vue juridique, elles sont illégales mais tolérées par les pouvoirs publics parce que très souvent leur usage est volontairement limité dans le temps et/ou dans l’espace, par leurs promoteurs.

D’ailleurs le site internet RTL.lu précise dans un article d’avril  2012  que « la BCL ne peut pas encourager une initiative de ce type, car selon elle, la prospérité du Grand-duché est liée à l’ouverture de l’économie luxembourgeoise et à sa participation à l’euro. L’euro est également la seule monnaie qui a cours légalement au Luxembourg et qui est donc acceptée comme moyen de paiement » (NDLR: selon le communiqué officiel de la BCL, en réponse aux élus locaux qui appuyaient la mise en place du BEKI).

Beaucoup de monnaies locales servaient en fait de prétexte à des opérations commerciales pour des unions de commerçants.

la-commune-de-beckerich-le-beki-11

Commerçante présentant une liasse de BEKIs (crédit photo: pallcenter.lu)

Cependant, avec la crise, elles ont acquis une dimension de moyen de paiement citoyen et solidaire en permettant de relocaliser dans un territoire donné les transactions les plus usuelles.

Mais selon nous, l’utilisation d’un tel moyen de paiement par une collectivité publique  pour payer des salariés est une première et tendrait à conférer à ces monnaies la capacité de devenir un moyen de paiement officiel,  alternatif à l’euro. Bref, une vrai Monnaie!

Le site de l’association luxembourgeoise assurant la promotion du BEKI est consultable à l’adresse suivante:

http://www.beki.lu/lb/

Source: Luxemburger Wort, RTL.lu, pallcenter.lu

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s