La petite histoire de la commercialisation du premier set BU andorran

Il nous semblait opportun de faire un point sur les ventes des euros d’Andorre, plus d’un mois après la mise en vente officielle du premier set BU andorran.

Il convient de rappeler que cette émission monétaire était une émission qui, de par sa nature, était quasi-exclusivement destinée au marché numismatique international et plus particulièrement au marché européen des collectionneurs d’euro.

Les résidents de la principauté ont en effet pu acquérir une plaquette officielle contenant la série divisionnaire annuelle à partir du mois de décembre. Ces 70 000 plaquettes leur étaient exclusivement réservées, dédiant le set BU au seul marché des collectionneurs.

Alors que l’Institut émetteur avait laissé entendre qu’il proposerait des sets monétaires à vendre aux collectionneurs européens pendant des mois et qu’il incitait les mêmes collectionneurs à laisser leurs coordonnées sur son site internet afin de constituer une future liste d’acquéreurs du set, celui-ci n’a en fin de compte été commercialisé que par les trois professionnels de la numismatique de la principauté à compter du 15/01/2015. Certes ceux-ci ont respecté les consignes du gouvernement en ce qui concerne le prix de vente public, arrêté à 24€ (+ frais de port).

Il ont d’abord vendu les sets sur place, puis par correspondance, pour certains collectionneurs qui en avaient fait la demande.

queue devant les boutiques à andorre - el periodic d andorra

Acheteurs du BU andorran sous la neige – février 2015 (crédit photo El periodic d’Andorra).

Chacun de ces trois professionnels a reçu une allocation de plusieurs milliers de coffrets, livrés par tranche de 200 coffrets.

Le reste de l’émission a cependant été mis à disposition du marché numismatique via les grossistes de la numismatique, pour l’essentiel des revendeurs allemands. Cela évite un coût administratifs élevé que l’institut aurait du exposer s’il avait vendu directement les sets aux collectionneurs européens. Toute la production a ainsi été vendue en quelques ventes  (mais très probablement à un prix inférieur au prix public…).

On sait qu’une émission commercialisée de cette manière est ensuite revendue très cher par les professionnels aux collectionneurs (cf sets émis par Monaco). Le set est proposé entre 130 et 150€, pour le moment.

Il se pourrait que le prix de ce collector soit revu à la baisse. En effet, le marché de l’euro de collection de 2015 n’est plus le marché de 2002, lorsque la folie entourant les premières émissions du Vatican était à son apogée. Le set 2002 du Vatican s’était échangé jusqu’à plus de 1200€…

Nous en sommes très loin et 70 000 exemplaires est un tirage assez élevé pour un coffret BU. Sans compter que la série issue de rouleau UNC (pour 6 valeurs sur 8, les 1 et 2 cents n’ayant pas encore été mises en circulation) est désormais disponible. Certains professionnels la propose à moins de 30€.

En outre, un certain nombre de plaquettes « starter kit » n’ont pas trouvé preneur auprès des résidents andorrans. A terme et si cela se confirme, elles seront très certainement proposées sur le marché numismatique international, ce qui aurait également un effet baissier sur le prix de marché du set BU.

Bref, wait and see…

Source: Bureau du CNA.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s