IRLANDE: La pénurie de pièces de 1 et 2 cents remettra t’elle en cause l’existence de ces deux coupures?

frappe-des-pieces

Les pièces mises en circulation ne reviennent pas à la Banque Centrale Irlandaise. Cela l’incite à répéter les appels aux consommateurs pour recycler les pièces qu’ils ont derrière les  coussins du canapé ou qui s’ accumulent dans des bocaux.
L’année dernière la Banque centrale a publié un plaidoyer pour le retour de centaines de millions de pièces en cuivre valant des dizaines de millions d’euros et qui avaient tout simplement disparu dans les foyers irlandais.
En effet, la BCN irlandaise avait du mal à obtenir la matière première nécessaire pour frapper des pièces de plus faible valeur en dépit de la délivrance de presque 2,5 milliards de pièces  de 1 cent et deux cents depuis 2003.

La fréquence à laquelle la BNC irlandaise a  frappé des pièces en cuivre est trois fois plus importante que la fréquence moyenne de l’UE.

Cela a conduit à une réduction de l’offre au cours des dernières semaines et mois, a déclaré une porte-parole de la Banque centrale.

Le même porte-parole a précisé au Times irlandais qu’il y avait beaucoup de pièces qui traînaient dans les foyers irlandais et la BCN irlandaise est maintenant engagée avec les parties concernées pour promouvoir la remise en circulation de pièces. Elle  exhorte le public à utiliser les petites pièces de monnaie de faible valeur faciale ou d’en faire don à des organismes de bienfaisance, plutôt que de les thésauriser.

Le ministre des Finances Michael Noonan envisage toujours la proposition de l’abandonner une ou deux pièces plus petites valeurs faciales, notamment suite à un essai de « rounding change » dans le comté de Wexford où les transactions avaient été arrondies au multiple de cinq cents le plus proche. Cette expérience a été menée de septembre 2013 à octobre 2013.
L’essai réalisé par le Plan national de paiements, une branche de la Banque centrale, s’est bien passé avec 85 pour cent de consommateurs et 100 pour cent des détaillants satisfaits sur le total ayant participé à cette expérimentation.

Communiqué de presse de la BCN irlandaise sur l’essai de WEXFORD:

The National Payments Plan (NPP) today (14 March 2014) announced the results of the Wexford Rounding Trial of 1c and 2c coins.  The Trial was run from 16 September to 17 November 2013 with the aim of reducing the need for 1c and 2c coins, and showed strong support for rounding from both consumers and retailers.

The Trial was conducted following market research that showed consumers and retailers do not like these coins.

NPP Programme Manager, Ronnie O’Toole, said: ‘The results of the Trial were clear.  The answer from Wexford was a resounding ‘yes’.  When ‘don’t knows’ are excluded, 85% of consumers and 100% of retailers surveyed believe rounding should be applied nationally.’

During the Trial retailers rounded cash transactions to the nearest 5 cent at the cash register, removing the need for 1c and 2c coins in change.  Five EU Member States have already adopted a symmetrical rounding policy; The Netherlands, Sweden, Finland, Denmark and Hungary, while Belgium is currently in the process of adopting it.

One of the concerns consumers had before the Trial was that retailers would round up the price of goods; however, a mystery shopping exercise showed that rounding had no inflationary effect.  Ronnie O’Toole added: ‘We expected that the Trial wouldn’t result in price rises.  Rounding only applies to total bills, not to the prices of individual goods.  Quite simply, the price of almost all goods tracked over the nine weeks of the Trial remained unchanged.”

The Central Bank mints many more of these small denomination coins than other coins, but they go out of circulation quickly because of stockpiling and shops constantly need fresh supplies for change.  While the direct average cost of producing these coins exceeds their face value, with a 1c coin costing approximately1.3c to mint, there are significant other economic costs associated with the transport and storage of these coins in the economy.

Chairman of the NPP, Tony Grimes, said: ‘On the basis of the successful Trial, the NPP Steering Committee has now recommended to the Minister of Finance that symmetrical rounding is rolled out nationally, and that it is run on a voluntary basis for both consumers and retailers.  This report can help inform the Minister’s decision on a national rollout.’

A national rollout would require a widespread communications and education plan aimed at both consumers and retailers, and a sufficient lead-in time to make sure that retailers have an adequate time to prepare.  In the event of a national rollout the 1c and 2c coins would retain their status as legal tender.

La suppression éventuelle des pièces de un et deux cent refait donc régulièrement surface et l’on sent bien que les opérateurs professionnels seraient pour leur suppression car leur fabrication comme leur reconditionnement dans le circuit de recyclage coûtent chers aux institutionnels.

Source: Irish TIMES.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s