Abandon définitif de la production de pièces de 1 et 2 cents d’euro par l’Irlande à compter du 28/10/2015

10300323_10152184303056871_6769793464484503221_n

Dans un article du mois d’avril 2015, nous vous avions parlé de l’expérimentation de WEXFORD (voir ici) et des conclusions que la BCN irlandaise entendait en tirer.

Désormais à compter du 28/10/2015, l’Irlande ne frappera plus de pièces de 1 et 2 cents.

Ces pièces auront toujours cours légale en Irlande et vous pourrez donc continuer à payer les commerçants avec. Ces derniers ne pourront pas les refuser.

Cependant, comme aux Pays-Bas, les commerçant sont invités à arrondir les prix de détail au multiple de 5 cents le plus proche. Avec une telle initiative, le gouvernement espère dissuader les consommateurs de recourir à ces valeurs faciales pour régler leurs achats et ainsi éviter à l’Etat irlandais de fabriquer ces deux valeurs faciales.

Le coût de fabrication d’une pièce de 1 cent est estimé à 1.65 cent et pour une pièce de 2 cents à 1.94 cent.

L’arrondi sera uniquement applicable aux paiements en espèces. L’ Arrondi sera effectué sur la base du volontariat, comme aux Pays-Bas.
Mais, sur la base de l’essai de Wexford, il est prévu que la plupart des magasins et de leurs clients accepteront le passage à l’unité de cinq cents comme la plus petite pièce de monnaie de circulation.

Les pièces de un et deux cents devraient finalement rapidement disparaître de la circulation.

Le test effectué à Wexford a montré que 85% des consommateurs et 100% des détaillants étaient en faveur de l’arrondissement des prix de détail.

Un porte-parole de la Banque centrale d’Irlande a dit qu’il s’attendait  à ce que  les Irlandais s’adaptent sans difficulté au changement.

Six autres pays européens ont déjà adopté une politique d’arrondi des prix de détail, dont trois ayant adopté l’euro comme monnaie (Belgique, Pays-Bas et la Finlande).

Deux organismes de bienfaisance nationaux ont appelé la population à faire don de leurs pièces de cent et deux cents.

Pour les collectionneurs, les préconisations du CNA (voir ici) restent donc totalement d’actualité.

A noter qu’en  France la question ne semble pas d’actualité selon C. BEAU, CEO de la Monnaie de Paris (article du Parisien du 23/10/2015). En Allemagne, la majorité de la population rejette l’abandon des pièce de 1 et 2 cents, mais des études récentes montrent que cette majorité est de plus en plus relative.

MI+Euro+coins+cents+coppers+one+two+iStock

Source: Irish Central.com

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s