Billet commémoratif de 100 roubles russe « Crimée »

russia bank notes

Billet commémoratif russe de 100 roubles « Crimée » – source BCR

La Banque de Russie annonce, ce jour, l’émission d’un billet de banque commémoratif  de 100 roubles.

L’avers du billet  est consacré à la République de Crimée, avec une représentation du château du « nid d’hirondelle ».

Crimea_South_Coast_04-14_img10_Gaspra_Swallows_Nest

Château du  nid d’hirondelles – (source: wikipedia)

Le revers est consacré à la ville de Sébastopol et  au monument dédié aux bateaux qui ont été coulés dans la baie de Sébastopol. Une reproduction partielle de la peinture d’ Ivan Aïvazovski  « L’escadron russe sur les routes Sébastopol » figure également sur ce côté du billet.

Les deux images sont orientées verticalement.

Un code QR figure sur ce billet. Il renvoie l’internaute vers une page web du site de la banque de Russie  contenant un historique de ce billet commémoratif.

Un total de 20 millions de  billets commémoratifs sera imprimé.

Que l’on soit pour ou contre l’annexion de la Crimée par la Russie (nous n’émettons aucun avis sur ce sujet), on constate que la Russie utilise des billets de banques comme moyen de communication politique et de propagande.

C’est donc que, contrairement aux dirigeants de la BCE, les dirigeants russes ont bien compris que le billet de banque est aussi un média de masse à vocation sociale, historique voire politique comme dans le cas présent.

En outre, la Russie a émis un billet commémoratif, donc une émission numismatique « one shot » qui ne sera pas dupliquée, année après année. Cette pratique est également écartée par la BCE qui considère que les billets commémoratifs ne correspondent pas aux critères d’une monnaie fiduciaire efficace.

Les dirigeants de la BCE ne voient dans les billets de banques de l’UE qu’un moyen de paiement dont les coûts de production doivent être optimisés au maximum. Dans ces conditions, la création et la mise en circulation d’un billet commémoratif représenterait un surcoût conséquent pour les acteurs du « cash payment system » européen. Ceux ci ne peuvent qu’y être opposés compte tenu de leur conception étroite et minimaliste  de ce qu’est un billet de banque.

Source: Banque centrale de Russie

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s