Royal Mint et ventes d’or records en juillet et août 2016

Logo_White_with_exclusion

Le Royal Mint a annoncé au début du mois d’août une hausse très sensible de ses ventes de pièces d’investissement et de lingot.

En effet, la Monnaie Royale d’Angleterre, comme un certain nombre de ses confrères de par le monde (US mint, Monnaie Royale du Canada et la Monnaie d’Autriche) sont également des affineurs  et vendent des barres d’or, d’argent ou de palladium à leurs clients.

La raison de cette envolée de la demande de pièces et lingots en Angleterre se justifie par plusieurs facteurs.

Tout d’abord, les taux d’intérêt très bas, voire négatifs pratiqués par certains pays où les investisseurs anglais avaient placées leurs avoirs financiers les ont incité à retirer ceux-ci de marchés devenus spoliateurs (puisque dans l’hypothèse d’un taux négatif, la banque prélève un intérêt sur le montant du capital placé). Dans un premier temps, certains investisseurs se sont rabattus sur le cash. Mais c’est encombrant, peu pratique car pour des sommes importantes il est parfois difficile de se procurer le montant correspondant en billets de banque. La suppression annoncée du billet de 500€ par la BCE, il y a quelques mois, n’aidera pas à rendre le cash plus disponible pour ses utilisateurs.

L’or physique reste donc une option pour tout investisseur qui souhaite conserver ses avoirs sous forme d’un actif facile à liquider, fongible et qui dans la conjoncture que nous connaissons ne se déprécie pas, bien au contraire (ce sont en fait les monnaies qui se déprécient par rapport à l’or).

Dans ce cas de figure l’or est donc un refuge contre la spoliation du taux d’intérêt négatif.

Le Brexit, ensuite, a inquiété nombre d’investisseurs qui ont vu en l’or une valeur refuge leur permettant de préserver l’intégrité de leur patrimoine. C’est un réflexe systématique en cas de crise institutionnelle. Car l’argent n’aime pas l’instabilité politique.

L’attrait de l’or repose ici sur la peur et l’incertitude du lendemain, hors de l’UE.

Tout cela explique la hausse de la demande de pièces et lingots d’or des clients du Royal Mint, qui a augmenté de plus de 50% depuis le mois de juillet 2016.

Cette bonne santé du marché de l’or anglais contraste avec la situation du marché de l’or en chine et surtout en Inde où la demande stagne alors que la monnaie indienne notamment s’est fortement dépréciée par rapport à l’or.

Par ailleurs, depuis début 2016, l’Inde frappe ses propres pièces d’investissement dont la valeur faciale est exprimée en grammes.

On trouve ainsi des pièces de 5, 10 et 20 grammes dont le titre est garanti par le gouvernement indien via le MMTC, agence gouvernementale qui distribue ces coupures, ainsi que les autres banques certifiées habilitées à vendre ces pièces. Le cours de ces pièces est fixé par le même MMTC.

Ces pièces ont un titre de 999/1000 d’or.

 L’ «Ashok Chakra» est représenté à l’avers de  la pièce. Il est également représenté sur le drapeau indien et symbolise les mondes en relation avec chaque individu.

Coin_Asoka_Chakra__2808702g

Au revers figure un portrait de GHANDI.

Coin_Gandhiji_RGB__2808703g

Source: Business Week et Hindu Businessline

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s