Pièce « Manège des voltigeurs du Quebec »

image_01

Les Voltigeurs présentant les armes

Une pièce de monnaie sera bientôt frappée avec le vieux cuivre du toit du Manège militaire du casernement du régiment des voltigeurs de Québec, au Canada.

Le projet est né de l’association d’un artisan, d’un numismate professionnel et des Voltigeurs de Québec, qui ont vu le manège brûler dans ce terrible incendie en 2008.

slide_1

Le régiment des Voltigeurs en manoeuvre

Le régiment a d’abord approché Charles-Olivier Roy, des « Artisans du passage », afin d’utiliser le vieux cuivre du toit pour une plaque commémorative. On lui a demandé par la même occasion s’il pouvait frapper un «challenge coin» pour les Voltigeurs, un jeton que les membres d’un régiment portent en tout temps sur eux comme signe de leur appartenance à l’unité militaire.

La monnaie servira finalement à titre de pièce d’honneur qui sera remise à des récipiendaires méritants. Les quelques centaines qui seront frappées cet automne, seront réservées aux Voltigeurs, mais M. Roy a insisté pour qu’il «sorte du cercle restreint des militaires» pour «donner l’occasion aux citoyens de s’approprier une partie du Manège», bâtiment historique de la ville de Québec.

Il s’agira d’une pièce d’un dollar qui sera vendue entre 25 et 35 $. Les Voltigeurs pourraient se servir de cette monnaie comme source de financement. Le Canada, explique M. Roy, a cette la particularité d’être un des seuls pays au monde dans lequel le privilège d’émettre une monnaie n’est pas un monopole d’État. La pièce aura donc une véritable valeur garantie par l’émetteur, le régiment des Voltigeurs.

e7c96170-51f0-4aee-878c-a58042870bb8_JDX-NO-RATIO_WEB

 Une des premières pièces frappées

Les Trois premières pièces ont déjà été fabriquées, à titre de spécimen. Une face montre les armoiries des Voltigeurs et l’autre face montre le père du régiment, Charles de Salaberry, devant des soldats et le manège militaire.

On ne risque pas de manquer de cuivre puisque les Voltigeurs en ont littéralement des tonnes dans des conteneurs.

La monnaie sera frappée par André Faivre et La monnaie du Québec (NDLR: société de frappe de monnaie privée, qui n’a rien à voir avec la Monnaie du Canada) dans un endroit qui demeure secret. «C’est extrêmement intéressant, s’emballe M. Faivre. C’est un métal unique, qui a énormément d’histoire.»

Source: Le Journal de Quebec (crédits photos voltigeurs de Quebec et journal de Quebec).

Publicités

Pièce de 20 Dollars 2014 d’une once du CANADA avec inclusion en verre vénitien

La Monnaie royale du CANADA émet chaque année une pièce avec une inclusion en verre vénitien. Cette année l’émission canadienne commémore Noel.

Cette pièce est en « fine silver » (999/100éme) et tirée à hauteur de 10 000 exemplaires. La frappe est de qualité Belle Epreuve.

Une bonne idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année.

130617_rev-570

130617_obv-570

Source: MRC (Monnaie Royale du CANADA).

La Monnaie de Paris fait elle « école »?

sans-titreVoici la dernière émission monétaire canadienne. C’est une pièce de 2 onces d’argent fin (999/1000eme) qui est vendue à la valeur faciale, soit 200 CND. C’est la première pièce en argent fin vendue à la faciale pour le Canada.  La Monnaie de Paris ferait elle école, hormis pour le titre d’argent (bien entendu)?

Cette pièce célèbre les forêts grandioses et présente la particularité d’un dessin orienté à 360° autour d’un axe imaginaire. Cette coupure est la première d’une série annuelle consacrée aux paysages nordiques.

Le poids de la pièce est de 62,69g et la tranche est dentelée. Le tirage annoncé par la MRC est de 20 000 exemplaires.

Source: MRC (Monnaie Royale du Canada).

Dernières émissions numismatiques de la Monnaie du CANADA 2014

La Monnaie du CANADA a émis deux pièces en argent afin de commémorer la première et la seconde guerre mondiale. Il faut rappeler que les troupes de ce pays ont payé un lourd tribut, lors des deux guerres mondiales.

Image

Pièce de 5 CND commémorant la première guerre mondiale 2014 (sur une série de 9 pièces)

Image

Pièce de 10 CND commémorant le débarquement en Normandie

L’avers de la pièce commémorant le débarquement en Normandie est ornée du portrait du roi Georges VI qui était le roi régnant en 1944 à la date du débarquement. Normalement, les pièces canadiennes sont ornées du portrait du roi régnant à la date de la frappe de la pièce. Cette émission déroge donc à ce principe de la numismatique canadienne moderne. Ces deux pièces ont été frappées à 10 000 exemplaires chacune. Elles sont en argent « fine silver » c’est à dire 999/1000eme.

Source: Monnaie du CANADA

document de la Monnaie du CANADA

Image

Pièce d’une once d’or « Meaple Leaf » (feuille d’ érable).

Voici une publicité de la Monnaie du CANADA pour ses pièces en or (pièces d’investissement) « Meaple Leaf ».

L’intérêt principal de ce film publicitaire réside dans la décomposition des différentes étapes de la fabrication de ces pièces.

Par ailleurs, le CANADA est un producteur d’or. Il est donc cohérent que la Monnaie Royale du CANADA soit non seulement un hôtel des monnaies mais aussi un fondeur d’or.

Le marché des « bullion coins »  est un marché en pleine explosion alors que l’or a connu une chute de 25% de son prix sur 2013, ce que C. BEAUX, PDG de la Monnaie de Paris qualifie de plus gros crak de l’or depuis 1971, date de l’abandon de la parité or/USD.

A noter que la Monnaie d’Autriche réalise prés d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires sur le secteur de la fonte de métaux précieux et des « bullion coins », ce qui en fait le Mint européen le plus important en terme de chiffre d’affaires commercial en Europe.

Source: Monnaie Royale du CANADA