Volumes de frappe des pièces euros d’Andorre 2016

En 2016, les volumes de frappe de pièces andorranes s’établissent comme suit:

andorre-2016

Volumes d’émission monétaire d’Andorre 2016, par valeur faciale

Seule la coupure d’un euro est donc prévue en 2016 pour être mise en circulation (pour un contingent de 2,339 millions de pièces).

L’ensemble des pièces émises en 2016 par la principauté sont frappées par la Monnaie d’Espagne, ce qui est en conformité avec la volonté du gouvernement andorran d’assurer d’une année sur l’autre l’alternance de la frappe monétaire entre la France (Monnaie de Paris) et l’Espagne (FNMT).

Par ailleurs, les émissions destinées aux collectionneurs en  2016 s’établissent  comme suit:

andorre-2016-2 Emissions numismatiques 2016,  pour collectionneurs 

Ce programme d’émission est complèté par deux pièces de 2€ commémoratives dont le visuel a été rendu public, il y a quelques jours.

Pièces de 2€ commémorant les 150 ans de la réforme de 1866 (descriptif):

Le dessin représente la principale salle de la «Casa de la Vall» (siège du Conseil général (parlement) d’Andorre) avec l’inscription «150 ANYS DE LA NOVA REFORMA DE 1866», ainsi que l’année d’émission, «2016», et le nom de l’État émetteur, «ANDORRA».

Cette pièce commémorative célèbre les 150 ans du décret de la «Nouvelle Réforme», l’un des principaux jalons dans l’histoire de la Principauté d’Andorre et du Consell General (Parlement), qui s’est traduit par d’importantes transformations sociales et politiques.

L’anneau extérieur de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen

andorre-2e-cc-2016-2

2€ CC 206 – ANDORRE – 25 ans de la réforme institutionnelle de 1866

Pièce de 2€ commémorant le 25éme anniversaire de la radio et de la Télévision andorranes (descriptif):

Le dessin représente un microphone et une antenne entourés de plusieurs lignes circulaires avec l’inscription «25è ANIVERSARI DE RÀDIO I TELEVISIÓ D’ANDORRA» ainsi que l’année d’émission, «2016», et le nom de l’État émetteur, «ANDORRA».

Cette pièce commémorative célèbre le 25e anniversaire des débuts de la radio et de la télévision publiques de la Principauté d’Andorre.

L’anneau extérieur de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen.

andorre-2e-cc-2016

2€ CC 2016 – ANDORRE – 25 ans de la Radio et de la TV andorranes

Source: Site officiel gouvernement Principauté d’ Andorre.

Publicités

Mise en circulation et mise en vente sur le marché numismatique international des euros d’Andorre 2015

andorra-1-400-

2€ « 25ème anniversaire de l’accord douanier Andorre/UE »

Le gouvernement andorran a annoncé le 20/07/2016 avoir commencé à expédier fin juillet 2016 les  euros de collections 2015 aux différents grossistes européens de produits numismatiques. Le nombre total de pièces frappées en 2015 était de 2,6 millions d’euros de valeur faciale.
Ces pièces ont été frappées en France, et comme prévu, 80% des euros ont été alloués au secteur fiduciaire, pour la circulation.

ee8d5327bc039e116ab6b0319ba2f6e1_L

Présentation de la mise en circulation des monnaies au millésime 2015

Le reste, soit 20% de la production, est destiné au marché de la collection numismatique.  Seuls les vendeurs préalablement accrédités par le gouvernement andorran ont pu faire l’achat de ces pièces, soit une douzaine de professionnels andorrans et plus de 204 entreprises spécialisées dans le commerce de produits numismatiques dans le monde.

40 000 séries divisionnaires en qualité BU (Brilliant Uncirculated) ont été assemblées. Plus de 37 000 séries sont déjà vendues, dont 4 000 pour la seule principauté d’Andorre.

85 000 pièces de 2€ dédiées au 25ème anniversaire de l’accord douanier entre l’Europe et la principauté d’Andorre sont également émises. 81 000 de ces pièces sont déjà vendues dont 9 000 dans la seule principauté.

85 000 autres pièces de 2€ commémorant le 30ème anniversaire de l’abaissement de l’âge de la majorité juridique à 18 ans ont été émises.

Le fait que l’intégralité des pièces destinées au collectionneurs soient mises en vente via les professionnels de la numismatique n’est pas de nature à freiner la spéculation sur ces émissions monétaires, contrairement à ce qu’indique Monseiur Jordi CINCA, porte parole du gouvernement andorran.  Le coup de frein à la spéculation n’interviendra que dans quelques années, lorsque le volume de pièces mises en circulation sera de plusieurs dizaines de millions. Tel a été le cas, par exemple, avec les émissions monétaires du Vatican. Elles ont donné lieu à une très forte spéculation à partir de 2002, année du passage à l’euro,  jusqu’en 2005 avec la série divisionnaire « SEDE VACANTE ».

Les monnaies destinées à la circulation ont été insérées dans des rouleaux eux même mise en circulation en France par le réseau des banque de détail.

Les collectionneurs présents sur le sol français sont donc invités à surveiller leur rendu monnaie dans les semaines à venir!

Bonne chasse…

Pour visionner le reportage de la TV andorrane, cliquer ici.

Source: TV andorrane et communiqué du gouvernement andorran du 20/07/2016

2€ commémorative 2015, la Commission Européenne et MONACO

monaco_400

2€ commémorative MONACO 2015 – Forteresse de la Principauté

 

Sur le site de la commission européenne, on peut lire la déclaration suivante (texte initial).

******

Règles régissant le montant des pièces en euros — y compris des pièces commémoratives — émises par de petits pays non membres de l’UE

« L’émission de pièces en euros par de petits pays non membres de l’UE, qui utilisent l’euro comme monnaie légale officielle, est régie par des accords bilatéraux («accords monétaires») conclus entre ces pays et l’UE.

Ces accords monétaires couvrent deux grands aspects: les petits pays non membres de l’UE doivent garantir des conditions plus équitables dans le domaine de la législation européenne à mettre en œuvre au travers de l’accord; ils doivent également émettre un pourcentage suffisamment élevé de pièces en euros à la valeur nominale, en respectant le plafond annuel fixé pour l’émission de pièces.

Les accords monétaires plafonnent le volume des pièces en euros que les petits pays non membres peuvent émettre chaque année (actuellement à une valeur totale d’environ 2,7 millions d’euros par an). En outre, les petits pays non membres doivent émettre, dans la plupart des cas, au moins 80 % des pièces en euros destinées à la circulation à la valeur nominale. La méthode de calcul du volume annuel des pièces définie dans les accords s’est révélée efficace et appropriée. D’ une manière générale, les pays dépassent toujours les seuils minimums, un des petits pays émettant même plus de 90 % de ses pièces destinées à la circulation à la valeur nominale.

Conformément aux accords monétaires, les petits pays non membres sont libres de choisir les dénominations des pièces en euros (toutes, certaines ou aucune) à émettre. Ces pièces doivent être au moins d’une «qualité circulation» et satisfaire aux autres spécifications techniques visées dans le règlement n° 729/2014 du Conseil. Les pays peuvent également émettre des pièces d’une qualité supérieure, telle que la qualité «brillant universel», «semblable à épreuve» ou «épreuve».

Les petits pays non membres de l’UE sont libres de déterminer la (les) dénomination(s) des pièces en euros qu’ils souhaitent émettre, selon la norme de qualité de leur choix, pour autant que les pièces en euros soient au moins de «qualité circulation».

Ces pays peuvent donc décider librement d’émettre ou non des pièces commémoratives de 2 euros et fixer comme ils le souhaitent le volume de ces pièces commémoratives, pour autant que l’émission totale des pièces en euros destinées à la circulation, y compris des pièces commémoratives, ne dépasse pas le plafond annuel d’émission. L’Union européenne n’est pas compétente, en vertu des accords monétaires, pour définir ou fixer un volume minimal de pièces commémoratives en euros destinées à la circulation à émettre par les petits pays non membres. »

******

Cette déclaration nous semble importante dans la mesure où certains petits pays (Monaco pour ne pas le nommer) réservent l’intégralité de l’émission de leurs pièces de 2€ pour les collectionneurs. La pièces est alors émise en qualité BU ou BE et distribuée via les « quatre » de MONACO.

Ainsi, les collectionneurs sont actuellement tenus de débourser plus de 800€ pour une pièce de 2€ commémorative 2015 de Monaco.

Dans une Europe d’inspiration libérale, on se trouve donc face à un état qui a mis en place un système de distribution qui crée au profit de quatre professionnels du « Rocher » une rente viagère prélevée sur les collectionneurs non résidents européens. Ceux-ci représentent d’ailleurs 99,99% des acheteurs finaux de ce collector…La rente est donc conséquente puisque l’émission initiale est de 10 000 pièces!

Mieux, une journée de vente promotionnelle est organisée chaque année au musée de la Monnaie de Monaco afin de donner l’illusion aux autorités européennes que le public a accès à ces pièces. C’est une réponse de juriste face aux critiques de plus en plus nombreuses auxquelles la principauté doit faire face.

A noter que même lors de cette journée de vente, les pièces de 2€ sont vendues par le Musée (institut monétaire émetteur monégasque) à plus de 100€ aux collectionneurs et professionnels qui auront fait le déplacement.

Nous rappellerons juste que, jusqu’en 2005, le Musée de Monaco tenait à jour une liste de collectionneurs européens non résidents auxquels ce dernier proposait les collectors euros à raison d’un exemplaire par foyer.

Preuve que le système de distribution perverti actuel est de création récente…

Quant à l’incompétence de la Commission Européenne sur l’appréciation d’un volume minimal de pièce de 2€ commémorative destinées à la circulation, une révision des traités monétaires bilatéraux par un avenant pourrait très rapidement régler le problème.

Source: Commission Européenne et bureau du CNA

« starter-kits » andorrans – fin de la mise à disposition au profit de la population

pack-starter

Starter-kit andorran 2014

(destiné initialement à la population de la Principauté)

Le gouvernement andorran l’avait annoncé. Tous les « starter-kits » andorrans, non vendus au 31/12/2015 à la population de la principauté, seront remis en circulation.

Le gouvernement a distribué 46.700 de ces sets monétaires sur un total de 70 000 sets. Cela représente donc 66% de l’émission initiale.

Le gouvernement andorran estime que cela prouve que cette initiative a suscité l’intérêt et l’enthousiasme du  public.

Certes, mais il est clair que la spéculation était également une motivation surtout sur le premier trimestre 2015. Durant cette période, ces sets se sont en effet revendu sur les plateformes de vente en ligne jusqu’à 200€. Depuis la fièvre est retombée.

On peut également se poser la question du sort qui sera réservé aux 23 300 sets subsistants. Le gouvernement andorran avait annoncé la mise en circulation des pièces contenues dans ces sets.

Selon nous, deux cas de figure peuvent se présenter.

1/ Les sets ont été assemblés à l’avance:

Dans ce cas, la remise en circulation des pièces contenues dans ces sets représenterait un surcoût non négligeable.

En effet, il faudrait payer du personnel pour ouvrir les sets afin  de récupérer 3.88€ de valeur faciale par set. Economiquement, cette solution n’est pas viable. Il est fort probable que les sets ne seront pas desassemblés. Ils seront revendus aux professionnels de la numismatique internationale.

La mise sur le marché numismatique de 23 300 sets supplémentaires, destinés dés lors aux seuls collectionneurs, aura un impact baissier fort sur le prix de ce collector, sur le marché secondaire.

Actuellement ce set est revendu autour de 130-150€.

L’annonce de la commercialisation d’un stock résiduel de 30 000 coffrets BU annuels 2014 d’Andorre a déjà fait baisser sensiblement le prix du coffret andorran, que l’on peut trouver à moins de 90€ désormais chez les revendeurs professionnels.

Il ne peut qu’en être de même pour les « starter-kits » d’Andorre. Son prix pourrait se situer, selon nous, en dessous de 80€.

2/ Les sets n’ont pas été assemblés à l’avance:

Dans ces conditions, la mise en circulation des coupures monétaires qui étaient destinées à ces sets ne pose pas de problème particulier.

Cette hypothèse est toutefois douteuse dans la mesure où les prestations de conditionnement de sets monétaires sont en général négociées globalement et non au coup par coup, pour des question de prix de revient moyen.

Par ailleurs, plus la commande initiale de sets monétaires conditionnés auprès du prestataire est importante, plus le coût marginal du conditionnement est faible.

Enfin, nous rappelons que nous n’avons toujours aucune information quant à la mise en circulation et/ou la commercialisation des trois pièces de 2€ commémoratives andorranes 2014 et 2015.

Mais nous ne sommes qu’en 2016 après tout…

Source: TV Andorra.

Sort des « starter kits » andorrans invendus au 31/12/2015

pack-starter

« starter-kit » andorran 2014 – vendu uniquement aux résidents andorrans à la valeur faciale (3.88€)

40 805 Andorrans et résidents ont déjà recueilli leurs lots d’euros réservés auprès des services administratifs de la principauté d’ Andorre procédures. Un total de 70.000 sets monétaires ont été produits. 41 931 sets ont  été vendus. Quelques résidents doivent donc encore aller chercher leurs sets.

Le ministre des Finances, Jordi Cinca, a rappelé que la date limite pour recueillir ces lots a été fixée au 31 décembre 2015.

Le gouvernement voulait ainsi éviter la spéculation pour les résidents, qui étaient ainsi garantis d’obtenir leurs nouvelles pièces de monnaies à la valeur faciale.

Un an après la mise en distribution de ces sets monétaires, Jordi CINCA a annoncé que les pièces de ces sets euros, invendus au 31 décembre, seront introduits dans la circulation courante.

30 000 sets répartis dans la circulation devraient pousser à terme les prix des sets andorrans à la baisse.

Actuellement, ces sets se vendent autour de 150€ sur le marché secondaire.

Source: Site du gouvernement d’Andorre.

Euros d’Andorre, Jordi CINCA hausse le ton.

0-Cinca

Jordi CINCA, ministre des Finances auto-congratulé pour la distribution des premiers euros d’Andorre

« Le ministre des Finances a expliqué que le gouvernement reprendra dans les prochaines semaines la distribution internationale des euros andorrans réservés au marché des collectionneurs. Jordi Cinca ne comprend pas la plainte du numismate professionnel européen accusant Andorre d’ encourager le développement du marché noir.
La circulation des premières séries d’euros d’Andorre a provoqué une fièvre spéculative. Cela a incité le gouvernement à suspendre la distribution du contingent de pièces en euros pour les collectionneurs européens non résidents. Il resterait 35.000 sets pour collectionneurs à distribuer, selon les autorités andorranes.
J. Cinca a rappelé qu’ en anticipant une forte demande internationale, Andorre a décidé de distribuer 10 fois plus d’euros pour les collectionneurs que d’autres pays européens.
Le gouvernement reconnaît avoir reçu de nombreuses demandes concernant la répartition des euros andorrans.

Le ministre CINCA a décrit comme exemplaire le passage à l’euro de la principauté et la distribution des coupures euros andorranes.

En 2016 Andorre émettra 2,8 millions de pièces, dont 80% au moins seront destinées à la circulation et non à la collection (interview de J.CINCA, voir ici).

Le ministre des Finances, Jordi Cinca, prétend que cette action de marchands et collectionneurs européens repose sur des causes politiques et non pas numismatiques… « Il existe des personnes qui saisissent toutes les occasions de faire du mal Andorre ».

J.Cinca affirme également que l’UE est consciente des problèmes que le pays a rencontré dans le processus de distribution et a validé les mesures prises pour les résoudre.
Le collectif de marchands et collectionneurs européens affirme que l’Andorre a encouragé un développement du marché noir qui a causé un manque à gagner pour les professionnels de la numismatique. Un fait qui donne de nouveau à Andorre une mauvaise image internationale.

Le ministre des Finances ne considère pas du tout ces attaques comme fortuites .

En fait, l’Union européenne suit de près le développement de l’accord et monétaire et l’ aspects concernant  la distribution des euros andorrans.

Ayant reconnu le problème, le ministre a dit que celui-ci était réglé (reportage TV Andorra, voir ici). »

*********

Pour ce qui concerne le CNA, nous ne poursuivons aucun but politique et en tant que numismates européens, nous nous réjouissons de l’adoption de l’euro comme monnaie unique par tout nouveau pays. Maintenant, le ministre CINCA a peut être la mémoire courte. Nous lui rappellerons simplement que les autorités d’Andorre avaient mis en place un module d’inscription destiné notamment aux collectionneurs européens non résidents afin d’obtenir les futurs euros d’Andorre au prix d’émission (et non au prix du marché trop marqué par la spéculation). Beaucoup se sont inscrits, mais pour rien. En effet, le Mint d’Andorre n’a finalement  pas vendu directement aux particuliers non résidents et préfère recourir au mode de distribution « à la monégasque », c’est à dire via quelques revendeurs privilègiés qui ont « pignon sur rue ».

Si l’on reprend l’exemple monégasque, la dernière pièce de 2€ commémorative 2015 est ainsi une émission entièrement réservée aux collectionneurs. Le prix d’émission du Musée du Timbre pour les collectionneurs qui se sont rendus sur place le week-end dernier est autour de 100€. Le prix de marché, suite à l’épuisement du contingent de monnaies vendues directement par le musée, se situe autour de 800-900 euros. Pour une pièce de 2€ de valeur faciale…

La principauté d’Andorre compte manifestement adopter cette politique de distribution pour les coupures euros qu’elle émet.

Et le ministre CINCA s’étonne que la frustration et la colère des collectionneurs, mis ainsi en coupe réglée au delà de leurs capacités financières (NDLR:le budget annuel dédié à la collection chez un euro-collectionneur est de moins de 500€ par an), se retournent contre la principauté…Manque de clairvoyance?

Comme nous aimons à le rappeler, un collectionneur de l’euro est avant tout un prescripteur de la monnaie unique et de l’Europe.

Compte tenu de la récente actualité, l’Europe peut elle se permettre de  se mettre à dos une frange de la population qui lui était acquise? La question mérite d’être posée. Car même si la question de l’euro de collection peut être considérée comme futile pour beaucoup, il s’agit de l’euro tout de même, symbole premier de la construction européenne…

Source: TV Andorra.

La commercialisation des sets andorrans aurait généré un profit occulte de 5 millions d’euros…

Selon Ruben PULIDO, un professionnel espagnol bien connu dans la numismatique de l’euro, les activités de marché noir autour de la vente des euros andorrans auraient rapporté prés de 5 millions d’euros.

y8PDoK5B

Ruben PULIDO, numismate spécialiste de l’euro

On savait que l’état andorran se félicitait déjà de la réalisation d’un profit de plus de 2.5 millions d’euros  (voir ici).

Monsieur PULIDO et les membres de son collectif (CCPOA) ont adressé un article à l’agence européenne de presse et ont précisé souhaiter la saisine du médiateur européen sur cette question (voir ici)(voir ici également).

Pour le moment, le gouvernement andorran n’a pas souhaité apporter de réponse officielle.

321312

Les euros d’Andorre, source d’un profit occulte  de 5 millions d’euros

Source: Andorra TV et El Periodic d’Andorra.

Le gouvernement d’Andorre s’apprête à émettre la 2€ commémorative 2014 tant attendue!

Le journal andorran « Diari d’Andorra » annonce la mise en circulation par le gouvernement andorran de la première 2€ commémorative de la Principauté à la fin du mois de Novembre 2015.

projet 2€ commémorative 2014 20eme anniversaire adhésion d'andorre au conseil européen

Pour mémoire, nous vous rappelons que cette pièce devrait être émise au millésime… 2014.  Le thème sur lequel porte cette pièce est le vingtième anniversaire de l’intégration d’Andorre dans le Conseil de l’Europe.

Il y a donc trois pièces de deux euros commémoratives qui vont être émises par la Principauté d’Andorre dans le mois qui vient.

Manifestement, ces produits seront vendus uniquement par les professionnels de la principauté.

Bref rien n’a changé par rapport à la commercialisation des sets UNC et BU en début d’année. Il est prévisible que les mêmes débordements soient constatés sur place et sur le net.

Carton rouge pour la principauté!

Cette pièce serait vendue notamment sous forme de coin-card. Cette émission, destinée au seuls collectionneurs compte tenu du conditionnement, serait limitée à 32 000 exemplaires. Le reste des pièces, soit 68 000 pièces, seront mélangées à des pièces normales dans des rouleaux pour être mises en circulation. Mais ces informations restent au conditionnel.

0-Cinca

Source: Diari d’Andorra- article du 13/11/2015.

2*2 pièces commémoratives d’Andorre de 2€ annoncées pour décembre 2015

Le site de la commission européenne indique que la principauté d’Andorre va émettre en décembre 2015 deux coupures de 2€ commémoratives à hauteur de 85 000 exemplaires chacune.

andorra-1-400-

2€ commémorative 25 ans de l’Union douanière EU-Andorre

 

andorra-2-400-1

30 ans de l’abaissement de la majorité citoyenne à 18 ans

Source: Commission Européenne

L’émission des euros d’Andorre: une manne financière pour la Principauté!

321312

Les euros d’Andorre coulent à flots et les profits aussi

Les Euros andorrans commercialisé ont généré un profit pour la  principauté de 1,4 millions d’euros.

Jordi Cinca, le ministre des Finances, a annoncé cette nouvelle lors de la réunion du Conseil général du 22/10/2015.
La frappe a coûté plus de 800.000 euros, mais a produit des recettes de 2,3 millions grâce à la vente des produits numismatiques andorrans.

Monsieur Cinca a ajouté qu’il y a encore des stocks de sets de collection, ainsi que la pièce commémorative de 2€ (la commercialisation de celle-ci est donc bien prévue en 2015!).

Le résultat pourrait s’élever à un bénéfice de 2,5 millions.

Beau pactole!

Si nous avions une requête à formuler auprès des autorités andorranes en tant que collectionneurs non résidents, ce serait d’assurer une communication plus fluide autour de la prochaine émission de la 2€ commémorative. Car même dans une optique néo libérale pure, un marché pur et parfait est un marché où l’accès à l’information et la transparence de l’information sont assurées à l’ensemble des agents économiques…

0-Cinca

Jordi CINCA – ministre des Finances de la Principauté d’Andorre

Source: TV Andorra.