collectors contenant la 2€ irlandaise HIBERNIA 2016

2016 E2 in Case

2€ BE irlandaise 2016 HIBERNIA

La BCN irlandaise a communiqué des informations en début de semaine sur les différentes émissions contenant la 2€ commémorative 2016 HIBERNIA, figure allégorique féminine de l’Irlande.

Dans les arts plastiques, le recours à une personnification féminine de l’idée de nation est une allégorie classique. La numismatique de l’euro n’y échappe pas.

Elle émettra, à compter du 20/01/2016, les collectors suivants:

  • une coincard BU (tirage non communiqué) vendue 6€ l’unité,
  • un marque page (tirage non communiqué) vendu 6€ l’unité,
  • un coffret BU (50 000 exemplaires) de 9 pièces,
  • un coffret BE (4 000 exemplaires) avec l’ensemble de la série divisionnaire 2016 et la 2€ HIBERNIA 2016,
  • un coffret BE contenant la pièce de 2€ commémorative 2016 seule (20 000 exemplaires).

Layout 1

Coincard 2€ BU HIBERNIA 2016

Bookmark

Marque-page 2€ HIBERNIA 2016

Pour les collectionneurs irlandais, ces émissions ont une importance avérée dans la mesure où cette pièce de 2€ est la première pièce commémorative émise par l’Irlande depuis son passage à la monnaie unique se rapportant à une thématique nationale. Et quelle thématique! Elle est en effet dédiée à l’insurrection irlandaise de Pâque 1916, première pierre de la construction d’un Etat irlandais indépendant.

2016 Proof set case open

Coffret BE annuel contenant la 2€ HIBERNIA 2016 (4 000 exemplaires)

L’ensemble de ces collectors sera disponible à la vente directement sur le site de la banque centrale irlandaise à compter du 20/01/2016 (voir ici).

Source: Banque centrale irlandaise.

Emmet MULLINS – créateur de monnaies

Emmet-Mullins

Emmet MULLINS, créateur de la 2€ irlandaise HIBERNIA

Emmet MULLINS dont nous vous avons parlé dans un article précédent est un directeur de création pluridisciplinaire.

Outre la 2€ commémorative irlandaise 2016 HIBERNIA, ce dernier a réalisé plusieurs projets de coupures euros.

Beckett

Monnaies commémoratives BECKET 2006

 

accession

10€ accession à l’Europe 2004

Il s’est également exprimé dans d’autres domaines, tels que la philatélie.

bcb57b25626529.5634844a605bf

Timbres dessinés par E. MULLINS

Source: site personnel d’Emmet MULLINS

2€ HIBERNIA 2016 irlandaise commémorant l’insurrection nationale

La Banque centrale d’Irlande commémorera le centenaire de l’Insurrection de Pâques 1916 dans le cadre de son programme numismatique 2016.

General_Post_Office_Dublin_20060803

GPO de DUBLIN, avec au sommet la statue d’HIBERNIA

En Janvier 2016, une pièce de 2 € sera mise en circulation. Sur l’avers de la pièce figurera une représentation de la statue d’Hibernia, la personnification historique de l’Irlande. Celle-ci a été hérigée sur le toit du GPO (General Post Office) à Dublin. Le GPO a été le siège du gouvernement provisoire au cours de l’insurrection (« Easter rising ») de 1916.

Emmet-Mullins

Emmet MULLINS, créateur de la 2€ HIBERNIA

Le designer de cette pièce, Emmet Mullins, décrit la conception de la pièce en ces mots  « C’est une représentation de la statue d’Hibernia sur le toit du GPO où elle a été témoin des événements de 1916 et d’où elle a pu observer la croissance d’une nation. La pièce mettra également en vedette les dates du centenaire et le nom Hibernia avec une police de caractère similaire à celle  que l’on peut trouver dans  le livre de Kells (Leabhar Cheanannais) ». Ce livre est un manuscrit religieux qui a été écrit vers l’an 800. Il contient les 4 évangiles ainsi que des commentaires et notes diverses. Cet ouvrage est rédigé en latin.

eu2_Large

Avers 2€ HIBERNIA irlandaise 2016

Ce sera la première pièce commémorative irlandaise nationale depuis le passage à l’euro du pays.

La Banque centrale d’Irlande frappera également des pièces commémoratives en qualité Belle Epreuve, en or et en argent,  sur ce même thème. Celles-ci ont été dessinées par Michael Guilfoyle.

Ces émissions commémoreront plus particulièrement le 100 éme anniversaire de la proclamation de la République d’Irlande, qui a été lue par Patrick PEARSE en dehors du bâtiment du GPO, le 24 Avril 1916.

Le créateur, Michael Guilfoyle, détaille son dessin ainsi «ces pièces comportent une description de la statue d’Hibernia en face d’un arrangement de mots et expressions clés de la proclamation de la République d’Irlande « .

2016CombinedImage

A droite, l’avers des futures pièces commémoratives or et argent HIBERNIA 2016

Source: Banque Centrale Irlandaise.

Abandon définitif de la production de pièces de 1 et 2 cents d’euro par l’Irlande à compter du 28/10/2015

10300323_10152184303056871_6769793464484503221_n

Dans un article du mois d’avril 2015, nous vous avions parlé de l’expérimentation de WEXFORD (voir ici) et des conclusions que la BCN irlandaise entendait en tirer.

Désormais à compter du 28/10/2015, l’Irlande ne frappera plus de pièces de 1 et 2 cents.

Ces pièces auront toujours cours légale en Irlande et vous pourrez donc continuer à payer les commerçants avec. Ces derniers ne pourront pas les refuser.

Cependant, comme aux Pays-Bas, les commerçant sont invités à arrondir les prix de détail au multiple de 5 cents le plus proche. Avec une telle initiative, le gouvernement espère dissuader les consommateurs de recourir à ces valeurs faciales pour régler leurs achats et ainsi éviter à l’Etat irlandais de fabriquer ces deux valeurs faciales.

Le coût de fabrication d’une pièce de 1 cent est estimé à 1.65 cent et pour une pièce de 2 cents à 1.94 cent.

L’arrondi sera uniquement applicable aux paiements en espèces. L’ Arrondi sera effectué sur la base du volontariat, comme aux Pays-Bas.
Mais, sur la base de l’essai de Wexford, il est prévu que la plupart des magasins et de leurs clients accepteront le passage à l’unité de cinq cents comme la plus petite pièce de monnaie de circulation.

Les pièces de un et deux cents devraient finalement rapidement disparaître de la circulation.

Le test effectué à Wexford a montré que 85% des consommateurs et 100% des détaillants étaient en faveur de l’arrondissement des prix de détail.

Un porte-parole de la Banque centrale d’Irlande a dit qu’il s’attendait  à ce que  les Irlandais s’adaptent sans difficulté au changement.

Six autres pays européens ont déjà adopté une politique d’arrondi des prix de détail, dont trois ayant adopté l’euro comme monnaie (Belgique, Pays-Bas et la Finlande).

Deux organismes de bienfaisance nationaux ont appelé la population à faire don de leurs pièces de cent et deux cents.

Pour les collectionneurs, les préconisations du CNA (voir ici) restent donc totalement d’actualité.

A noter qu’en  France la question ne semble pas d’actualité selon C. BEAU, CEO de la Monnaie de Paris (article du Parisien du 23/10/2015). En Allemagne, la majorité de la population rejette l’abandon des pièce de 1 et 2 cents, mais des études récentes montrent que cette majorité est de plus en plus relative.

MI+Euro+coins+cents+coppers+one+two+iStock

Source: Irish Central.com

Hibernia, première deux euros commémorative irlandaise prévue en janvier 2016

Gold-and-Silver-proof-coin-LEAD (1)

Les deux dessins retenus d’Hibernia (2€ Commémorative et pièces or/argent)

La Banque centrale d’Irlande a dévoilé deux nouveaux dessins de pièces dans le cadre du programme 2016 « Centenaire de l’Irlande »:

Le premier, par Emmet Mullins, sera utilisé sur le revers de la pièces de 2 € qui sera émise  en Janvier 2016,

Le second, par Michael Guilfoyle, sera utilisé pour les pièces de collection  en  or et en argent en qualité « belle épreuve », disponibles en Mars 2016.

C’ est la première fois que l’Irlande émet une pièce de circulation de 2€ commémorative dédiée à une thématique nationale. Elle n’avait en effet émis jusqu’à ce jour que des pièces intégrant des émissions transversales européennes telles que les pièces « Traité de Rome » (2007), « 10 ans de l’euro » (2009), « 10 ans des pièces et billets euros » (2012) et « 30 ans du drapeau européen »(2015).

Les dessins gagnants représentent la statue d’ Hibernia, la personnification historique de l’Irlande située notamment à Dublin au sommet de la poste centrale, site historique de la révolution irlandaise de 1916.

Hibernia est le nom latin de l’Irlande.

L’Irlande avait annoncé une 2€ commémorative commémorant la déclaration d’indépendance du peuple irlandais (cf ici).

L’annonce a été faite le 30 janvier 2015 par un représentant de la Banque centrale d’Irlande à Berlin au magazine Coin World pendant le forum des médias, lors du World Money Fair 2015.

Nous ne savons pas encore si ce thème est finalement rapporté ou si l’Irlande frappera deux pièces de 2€ commémorative à l’occasion du centenaire de la Révolution de Pâques 1916.

ie025

HIBERNIA au sommet de la poste centrale de DUBLIN

Source: Central Bank of Ireland et Coin World.

Arrondis des prix en Irlande et disparition programmée des pièces de 1 et 2 centimes irlandaises pour la circulation

141208 Infographic - Make your copper coins count (small)

Campagne publicitaire pour inciter les irlandais à utiliser leurs pièces de 1 et 2 cents (2014)

L’Irlande a émis plus de 2,5 milliards de pièces de 1 et 2 centimes depuis son passage à la monnaie unique le 01/01/2002.

Cela représente une valeur faciale cumulée de plus de 35 millions d’euros.

Or, jusqu’ à présent, l’Irlande a frappé en moyenne trois fois plus de pièces de 1 et 2 centimes que n’importe quel autre pays d’Europe. Les irlandais semblent encore plus prompts que leurs voisins européens à perdre ces pièces ou à les conserver dans des pots.

Pour l’Etat irlandais, le coût de remplacement était non négligeable puisque ces deux coupures ont un coût de fabrication supérieur où très proche de la valeur faciale de la coupure. La BCN irlandaise indique ainsi que la pièce de 1 cent et la pièce de 2 cents ont respectivement un coût de production pour les autorités irlandaises de 1.65 cent et 1.94 cent. Si l’on ajoute au coût de production de la pièce de 2 cent les différents coûts logistiques (frais de stockage – gardiennage – transports d’approches), le coût total de mise en circulation de la pièce de 2 cents est également supérieur à sa valeur faciale.

A compter du 28 octobre 2015, l’Irlande adopte un système d’arrondissement des prix pour les transactions en cash.

La BCN irlandaise rappelle que 6 pays appliquent une politique d’arrondi des prix de détail pour les transactions en cash. Parmi ceux-ci trois ont adopté l’euro. Il s’agit de la Belgique, de la Finlande et des Pays-Bas. Contrairement à la Finlande qui a légiféré pour imposer le principe de l’arrondis des prix de détail, l’Irlande et les deux autres pays précités ont opté sur un système reposant sur le volontariat. Si l’expérience belge en la matière est encore trop fraîche pour savoir si ce système a rencontré l’adhésion des usagers de l’euro, on peut en revanche s’attarder sur l’exemple néerlandais.

Depuis 2005, ce pays pratique l’arrondis des prix, sur la base du volontariat comme indiqué infra. Dans ces conditions, la KNM (mint des Pays BAs) adapte ses émissions de pièces de 1 et 2 cents aux besoins du système de paiement cash du pays. Or, on constate que depuis 2005, les pièces de 1 et 2 cents ne sont plus frappées pour la circulation mais seulement pour les collectionneurs ( « muntsrollpackets », coffrets annuels BU et BE). En revanche les contingents de frappes de pièces de 5 cents sont très élevés chaque année logiquement puisque les prix sont arrondis au multiple de 5 supérieur ou inférieur. On peut donc légitimement penser que le principe de l’arrondissement des prix a été adopté dans une large mesure aux Pays Bas et qu’il a rencontré l’adhésion de la population.

Peut on généraliser ce cas de système d’arrondis volontaire aux autres pays et à l’Irlande en particulier?

Il est encore trop tôt pour le dire. Toutefois, l’expérience menée à WEXFORD, sous le contrôle de la BNC irlandaise, semble démontrer l’adhésion des irlandais à l’arrondissement des prix (voir l’article dédié sur le blog du CNA).

En tant que collectionneur, cela nous amène à nous poser au moins deux questions:

  • la BCN irlandaise prévoit elle encore de produire des pièces de 1 et 2 cents pour la circulation?
  • Les sets monétaires annuels contiendront ils encore des pièces de 1 et 2 cents?

Ces questions ont été posées par le CNA à la BCN irlandaise qui nous a répondu ceci:

« 1- and 2- cent coins will continue to be produced by the Central Bank as required. These coins will remain legal tender, though we expect demand to fall sharply.
R.O.T.
Central Bank of Ireland »

Traduction (CNA):

« Les pièces de 1 et 2 cents continueront à être produite par la Banque centrale selon les besoins (du système de paiement en cash irlandais). Ces pièces auront toujours cours légal, même si nous prévoyons que la demande chute fortement dans le temps. »

A la lecture de cette réponse dont nous remercions les autorités irlandaises, on comprend bien deux choses:

  • de manière explicite la BCN irlandaise se place dans la même optique que la KNM néerlandaise. Elle alimente le système de paiement en cash selon la demande mais elle espère très clairement que la demande se tarira dans le temps. Au delà, on peut même imaginer que la demande résiduelle soit alimentée par des pièces frappées par d’autres états ayant un coût de fabrication unitaire plus faible.
  • de manière implicite, la BCN irlandaise indique que ces deux coupures euros ont toujours cours légal en Irlande. Donc, les coffrets numismatiques annuels qui contiennent la série de coupures euros qui a cours légal au titre d’une année devraient toujours contenir des pièces de 1 et 2 cents. Seule la démonétisation de ces deux monnaies, qui ne peut être qu’une décision européenne, pourrait entraîner leur disparition des coffrets numismatiques pour collectionneurs.

Enfin, si nous avions une recommandation à faire aux collectionneurs, ce serait de mettre de côté, s’ils en ont l’opportunité, des rouleaux ou des pièces UNC (càd en qualité « non circulée ») de 1 et 2 cents, car celles ci sont vouées de toute manière à disparaître un jour du système de paiement en cash européen.

Pour rappel, voici la dernière communication officielle concernant les tirages des pièces de 1 et 2 cents irlandaises depuis 2002 selon la BCN locale:

MINTAGE OF IRISH EURO COINS to 31 Dec 2013 (1)

Bonne chasse!

Fabrice ROLLAND.

Source: Bureau du CNA et Central Bank Of IRELAND (BCN irlandaise).

 

IRLANDE 15€ argent YEATS 2015

PANews_P-0b25781e-5495-46f8-8bee-0e730693343f_I1

 

15€ argent 2015 YEATS -(crédits photos Irish news)

La banque centrale irlandaise a émis une pièce de 15 euros en argent en qualité belle épreuve et en édition limitée qui commémore le prix Nobel irlandais William YEATS (1865-1939).
L’avers de la pièce montre le visage du poète, les cheveux  enlacés entre les linottes et les abeilles évoquées dans l’un de ses plus célèbres poèmes « The Lake Isle of Innisfree ».

8000 pièces ont été frappées.

Des Geraghty, membre du CA de la Banque centrale irlandaise, a lancé l’offre unique lors d’un événement dédié à l’Abbey Theatre de Dublin.

« Cette pièce honore le poète irlandais qui est l’une des figures de proue de la littérature du 20e siècle » a déclaré ce dernier.

Ce responsable irlandais a ajouté que « Yeats était au cœur de la création de notre premier théâtre national et de notre première monnaie nationale. On ne pouvait penser à un endroit plus approprié pour le  lancement d’une pièce de monnaie célébrant le 150e anniversaire de sa naissance à l’Abbey Theatre. »

Yeats coin in case with cert

Source: Irish news.

IRLANDE: La pénurie de pièces de 1 et 2 cents remettra t’elle en cause l’existence de ces deux coupures?

frappe-des-pieces

Les pièces mises en circulation ne reviennent pas à la Banque Centrale Irlandaise. Cela l’incite à répéter les appels aux consommateurs pour recycler les pièces qu’ils ont derrière les  coussins du canapé ou qui s’ accumulent dans des bocaux.
L’année dernière la Banque centrale a publié un plaidoyer pour le retour de centaines de millions de pièces en cuivre valant des dizaines de millions d’euros et qui avaient tout simplement disparu dans les foyers irlandais.
En effet, la BCN irlandaise avait du mal à obtenir la matière première nécessaire pour frapper des pièces de plus faible valeur en dépit de la délivrance de presque 2,5 milliards de pièces  de 1 cent et deux cents depuis 2003.

La fréquence à laquelle la BNC irlandaise a  frappé des pièces en cuivre est trois fois plus importante que la fréquence moyenne de l’UE.

Cela a conduit à une réduction de l’offre au cours des dernières semaines et mois, a déclaré une porte-parole de la Banque centrale.

Le même porte-parole a précisé au Times irlandais qu’il y avait beaucoup de pièces qui traînaient dans les foyers irlandais et la BCN irlandaise est maintenant engagée avec les parties concernées pour promouvoir la remise en circulation de pièces. Elle  exhorte le public à utiliser les petites pièces de monnaie de faible valeur faciale ou d’en faire don à des organismes de bienfaisance, plutôt que de les thésauriser.

Le ministre des Finances Michael Noonan envisage toujours la proposition de l’abandonner une ou deux pièces plus petites valeurs faciales, notamment suite à un essai de « rounding change » dans le comté de Wexford où les transactions avaient été arrondies au multiple de cinq cents le plus proche. Cette expérience a été menée de septembre 2013 à octobre 2013.
L’essai réalisé par le Plan national de paiements, une branche de la Banque centrale, s’est bien passé avec 85 pour cent de consommateurs et 100 pour cent des détaillants satisfaits sur le total ayant participé à cette expérimentation.

Communiqué de presse de la BCN irlandaise sur l’essai de WEXFORD:

The National Payments Plan (NPP) today (14 March 2014) announced the results of the Wexford Rounding Trial of 1c and 2c coins.  The Trial was run from 16 September to 17 November 2013 with the aim of reducing the need for 1c and 2c coins, and showed strong support for rounding from both consumers and retailers.

The Trial was conducted following market research that showed consumers and retailers do not like these coins.

NPP Programme Manager, Ronnie O’Toole, said: ‘The results of the Trial were clear.  The answer from Wexford was a resounding ‘yes’.  When ‘don’t knows’ are excluded, 85% of consumers and 100% of retailers surveyed believe rounding should be applied nationally.’

During the Trial retailers rounded cash transactions to the nearest 5 cent at the cash register, removing the need for 1c and 2c coins in change.  Five EU Member States have already adopted a symmetrical rounding policy; The Netherlands, Sweden, Finland, Denmark and Hungary, while Belgium is currently in the process of adopting it.

One of the concerns consumers had before the Trial was that retailers would round up the price of goods; however, a mystery shopping exercise showed that rounding had no inflationary effect.  Ronnie O’Toole added: ‘We expected that the Trial wouldn’t result in price rises.  Rounding only applies to total bills, not to the prices of individual goods.  Quite simply, the price of almost all goods tracked over the nine weeks of the Trial remained unchanged.”

The Central Bank mints many more of these small denomination coins than other coins, but they go out of circulation quickly because of stockpiling and shops constantly need fresh supplies for change.  While the direct average cost of producing these coins exceeds their face value, with a 1c coin costing approximately1.3c to mint, there are significant other economic costs associated with the transport and storage of these coins in the economy.

Chairman of the NPP, Tony Grimes, said: ‘On the basis of the successful Trial, the NPP Steering Committee has now recommended to the Minister of Finance that symmetrical rounding is rolled out nationally, and that it is run on a voluntary basis for both consumers and retailers.  This report can help inform the Minister’s decision on a national rollout.’

A national rollout would require a widespread communications and education plan aimed at both consumers and retailers, and a sufficient lead-in time to make sure that retailers have an adequate time to prepare.  In the event of a national rollout the 1c and 2c coins would retain their status as legal tender.

La suppression éventuelle des pièces de un et deux cent refait donc régulièrement surface et l’on sent bien que les opérateurs professionnels seraient pour leur suppression car leur fabrication comme leur reconditionnement dans le circuit de recyclage coûtent chers aux institutionnels.

Source: Irish TIMES.

Première 2€ commémorative nationale irlandaise en 2016

Easter_Proclamation_of_1916

 

Proclamation de la République Irlandaise

Comme le rappelle le magazine numismatique américain Coin World, l’Irlande n’a pour le moment émis que des pièces de 2€ commémoratives communes en 2007, 2009 et 2012. Elle devrait à nouveau le faire en 2015 avec une pièce commémorant les 30 ans du drapeau européen.

La Banque Centrale Irlandaise a prévu d’émettre en 2016 sa première pièce de 2€ commémorative nationale dédiée au soulèvement de Pâques 2016.

L’annonce a été faite le 30 janvier 2015 par un représentant de la Banque centrale d’Irlande à Berlin pendant le forum des médias lors du World Money Fair 2015.

270px-Birth_of_the_Irish_Republic

 

Affrontements à Dublin – peinture irlandaise

Le soulèvement de Pâques est « un sujet d’importance nationale qui justifie que, pour la première fois depuis l’introduction de l’euro en 2002, l’Irlande frappe une pièce commémorative de 2 circulation », selon le responsable de  la Banque centrale d’Irlande interrogé par CW.

77on7lmc

 

Affiche du film Michael COLLINS

Le dessin représenté sur la face nationale sera la proclamation de la République d’Irlande. C’est le document fondateur de l’Etat irlandais, de l’ indépendance irlandaise et des droits du peuple irlandais.

Source: Coin World.

La Banque Centrale Irlandaise invite la population à remettre les pièces de 1 et 2 cents en circulation.

141208 Infographic - Make your copper coins count (small)

 

Affiche de la campagne de publicité de la BCN irlandaise

Une idée originale de la Banque Centrale Irlandaise pourrait faire tache d’huile en Europe.

Devant la pénurie en  coupure de 1 et 2 cents, constatée dans le système de paiement, la BCN irlandaise a invité la population à remettre les pièces de ces valeurs faciales en circulation notamment en faisant don de celles-ci à des organismes de charité.

Plusieurs centaines de millions de pièces sont encore pour le moment stockées dans des bocaux par les foyers irlandais.

L’avantage de cette proposition, si elle rencontre l’adhésion du public irlandais, est de ne rien coûter à la BCN irlandaise et d’aider l’action humanitaire en Irlande.

Ce ne serait pas le cas si la BCN irlandaise devait procéder à la frappe de nouveaux contingents de ces petites valeurs faciales.

Source: Banque Centrale d’Irlande.