Pièce de 5€ en acier inoxydable 2014 du LUXEMBOURG

product_details_26_14art_detail

Le LUXEMBOURG a émis au mois de juin une pièce rendant hommage à l’activité sidérurgique au grand duché du Luxembourg.

Voici les caractéristiques techniques de la pièce telles que définies dans le règlement grand-ducal du 26/05/2014.

« L avers de la pièce représente un haut fourneau d’après un dessin original du haut fourneau de BELVAL par le peintre Fernand BERTEMES. L’inscription 5€ apparaît en haut à droite de la composition. Le chiffre « 5 » porte en micro-lettrage la mention « Stol-Acier-Stahl ».

Le revers de la pièce porte Notre portrait, l’indication « LETZEBUERG » et le millésime « 2014.

La pièce est constituée d’acier inoxydable luxembourgeois. Elle est frappé en qualité proof avec un diamètre de 34 mm et un poids de 21.85g. »

Le tirage de cette pièce est limité à 2 500 exemplaires.

fernandbertemesPlayMeTheHammerSong

Peinture de Fernand BERTEMES – « Play me the hammer »

Le site officiel Luxembourg.lu précise les éléments suivants.

« L »industrie sidérurgique fut longtemps la locomotive de l’économie luxembourgeoise et ce jusqu’à la crise sidérurgique des années 1970. Les chiffres suivants sont parlants:

  • en 1960, l’industrie sidérurgique contribuait pour 31% au PIB luxembourgeois;
  • en 1974, dernière année des « trente glorieuses » (1945-1975), elle occupait environ 25.000 personnes, soit 16% de l’emploi national.

Toutefois, avec le choc pétrolier de 1973 et la crise qui s’ensuit dans l’industrie sidérurgique européenne, la prédominance de ce pilier de l’économie luxembourgeoise est profondément remise en cause. L’industrie sidérurgique n’a pu survivre que grâce à de trèsprofondes restructurations étatiques, notamment par la mise en place d’aides à l’investissement. Le dernier haut-fourneau du pays s’est éteint en 1997 avec le passage de la filière fonte à la filière électrique dans la production de l’acier.

En 2002, l’ARBED (Aciéries réunies de Burbach, Eich, Dudelange), le « géant » sidérurgique luxembourgeois, fusionne avec deux autres groupes sidérurgiques, Usinor et Aceralia, pour devenir Arcelor, leader dans la production mondiale de l’acier. La fusion d’Arcelor avec Mittal Steel en 2006 donne naissance au groupe ArcelorMittal, numéro un mondial de l’acier, qui a son siège social à Luxembourg. Aujourd’hui, ArcelorMittal a une présence industrielle dans plus de 20 pays répartis sur quatre continents. Au Luxembourg, la société opère 16 sites de production. Depuis début 2011, la division aciers inoxydables d’ArcelorMittal opère comme société indépendante sous le nom d’Aperam. La société est un leader mondial en matière d’acier inoxydable et a son siège à Luxembourg. »

Le Luxembourg est également le siège de la société Paul Wurth, un des leaders mondiaux dans le domaine de la conception et de la réalisation d’équipements mécaniques et de systèmes et procédés pour hauts fourneaux.

Le site culture.lu précise:

« A l’occasion de la mise en circulation par la Banque centrale du Luxembourg d’une pièce en acier inoxydable dédiée à la sidérurgie luxembourgeoise, une exposition temporaire ouvre ses portes le vendredi 27 juin 2014 dans l’Espace numismatique de la BCL 43, avenue Monterey à Luxembourg.

A travers une quinzaine de dessins et trois peintures grand format, l’artiste Fernand Bertemes nous présente son regard sur la métamorphose des anciennes friches industrielles de Belval au cours des 12 dernières années. Les œuvres soulignent les témoignages du passé industriel en montrant les vestiges de hauts fourneaux au milieu d’un paysage en pleine mutation. Le site industriel laisse place à la ville nouvelle, au sein de laquelle pointent des quartiers, l’université, les axes routiers et une agglomération en construction.

L’exposition est accessible chaque jour ouvré de 10h30 a 16h00 jusqu’au jeudi 31 juillet 2014. »

 

Source: Mémorial du Luxembourg, sites Luxembourg.lu et culture.lu

 

Publicités

Changement de faces nationales sur les pièces luxembourgeoises? Non, répond la BCL.

GR_2013

Gaston REINESCH, gouverneur de la BCL.

Dans un article précédent, nous vous avions fait part d’un document du Conseil Européen qui laissait entendre la présentation devant cet organisme d’un projet de nouvelle face nationale fin 2013 (voir ici).

Comme nous aimons bien comprendre les choses, nous avons interrogé la BCL à ce sujet, dont voici la réponse:

« Ce point à l’ordre du jour du Conseil européen de novembre 2013 concernait le changement de la face nationale pour la pièce de 2 euro commémorative émise en début 2014, notamment à l’occasion du 175 éme anniversaire de l’indépendance du Grand-Duché de Luxembourg »

Merci à la BCL pour sa réponse rapide qui répond parfaitement à notre interrogation initiale. Il n’y aura donc pas de changement de face nationale en ce qui concerne la série divisionnaire dans un proche avenir.

Source: BCL

Un nouveau projet de face nationale pour les pièces du Luxembourg?

main-thumb_500x368_497x365

Projet de Bâtiment du Conseil Européen, après rénovation

L’agenda du Conseil Européen fait mention d’un projet de nouvelle face nationale pour les pièces du Luxembourg qui lui aurait été soumis en fin d’année 2013. Le document lui même ne semble pas avoir été rendu public (peut-être par soucis de préserver au maximum les nouvelles pièces des faussaires).

Voici la mention qui figure sur les documents du Conseil Européen:

« REVISED VERSION N°2 TO PROVISIONAL AGENDA
A. WEDNESDAY 20 NOVEMBER 2013 (15.00)
1. Adoption of the provisional agenda
28. Judgment of the Court of Justice in Case C-280/11 P (Council v. Access Info Europe)
15911/13 JUR 588 API 110
29. Submission of a new draft national design of Luxembourg euro coins
16121/13 ECOFIN 1010 UEM 379
30. Proposal for transfer of appropriations N° DEC 36/2013 within Section III – Commission – of
the general budget for 2013
16139/13 FIN 750 INST 609 PE-L 101″

Nous vous avions indiqué il y a quelques temps que le Luxembourg était le seul pays qui représente son souverain sur ses pièces de monnaies à ne pas avoir modifié la face nationale de ses pièces depuis 2002, date du passage à l’euro. Il se pourrait que cette situation soit appelée à changer…

Source: site du Conseil Européen.