Euros d’Andorre, Jordi CINCA hausse le ton.

0-Cinca

Jordi CINCA, ministre des Finances auto-congratulé pour la distribution des premiers euros d’Andorre

« Le ministre des Finances a expliqué que le gouvernement reprendra dans les prochaines semaines la distribution internationale des euros andorrans réservés au marché des collectionneurs. Jordi Cinca ne comprend pas la plainte du numismate professionnel européen accusant Andorre d’ encourager le développement du marché noir.
La circulation des premières séries d’euros d’Andorre a provoqué une fièvre spéculative. Cela a incité le gouvernement à suspendre la distribution du contingent de pièces en euros pour les collectionneurs européens non résidents. Il resterait 35.000 sets pour collectionneurs à distribuer, selon les autorités andorranes.
J. Cinca a rappelé qu’ en anticipant une forte demande internationale, Andorre a décidé de distribuer 10 fois plus d’euros pour les collectionneurs que d’autres pays européens.
Le gouvernement reconnaît avoir reçu de nombreuses demandes concernant la répartition des euros andorrans.

Le ministre CINCA a décrit comme exemplaire le passage à l’euro de la principauté et la distribution des coupures euros andorranes.

En 2016 Andorre émettra 2,8 millions de pièces, dont 80% au moins seront destinées à la circulation et non à la collection (interview de J.CINCA, voir ici).

Le ministre des Finances, Jordi Cinca, prétend que cette action de marchands et collectionneurs européens repose sur des causes politiques et non pas numismatiques… « Il existe des personnes qui saisissent toutes les occasions de faire du mal Andorre ».

J.Cinca affirme également que l’UE est consciente des problèmes que le pays a rencontré dans le processus de distribution et a validé les mesures prises pour les résoudre.
Le collectif de marchands et collectionneurs européens affirme que l’Andorre a encouragé un développement du marché noir qui a causé un manque à gagner pour les professionnels de la numismatique. Un fait qui donne de nouveau à Andorre une mauvaise image internationale.

Le ministre des Finances ne considère pas du tout ces attaques comme fortuites .

En fait, l’Union européenne suit de près le développement de l’accord et monétaire et l’ aspects concernant  la distribution des euros andorrans.

Ayant reconnu le problème, le ministre a dit que celui-ci était réglé (reportage TV Andorra, voir ici). »

*********

Pour ce qui concerne le CNA, nous ne poursuivons aucun but politique et en tant que numismates européens, nous nous réjouissons de l’adoption de l’euro comme monnaie unique par tout nouveau pays. Maintenant, le ministre CINCA a peut être la mémoire courte. Nous lui rappellerons simplement que les autorités d’Andorre avaient mis en place un module d’inscription destiné notamment aux collectionneurs européens non résidents afin d’obtenir les futurs euros d’Andorre au prix d’émission (et non au prix du marché trop marqué par la spéculation). Beaucoup se sont inscrits, mais pour rien. En effet, le Mint d’Andorre n’a finalement  pas vendu directement aux particuliers non résidents et préfère recourir au mode de distribution « à la monégasque », c’est à dire via quelques revendeurs privilègiés qui ont « pignon sur rue ».

Si l’on reprend l’exemple monégasque, la dernière pièce de 2€ commémorative 2015 est ainsi une émission entièrement réservée aux collectionneurs. Le prix d’émission du Musée du Timbre pour les collectionneurs qui se sont rendus sur place le week-end dernier est autour de 100€. Le prix de marché, suite à l’épuisement du contingent de monnaies vendues directement par le musée, se situe autour de 800-900 euros. Pour une pièce de 2€ de valeur faciale…

La principauté d’Andorre compte manifestement adopter cette politique de distribution pour les coupures euros qu’elle émet.

Et le ministre CINCA s’étonne que la frustration et la colère des collectionneurs, mis ainsi en coupe réglée au delà de leurs capacités financières (NDLR:le budget annuel dédié à la collection chez un euro-collectionneur est de moins de 500€ par an), se retournent contre la principauté…Manque de clairvoyance?

Comme nous aimons à le rappeler, un collectionneur de l’euro est avant tout un prescripteur de la monnaie unique et de l’Europe.

Compte tenu de la récente actualité, l’Europe peut elle se permettre de  se mettre à dos une frange de la population qui lui était acquise? La question mérite d’être posée. Car même si la question de l’euro de collection peut être considérée comme futile pour beaucoup, il s’agit de l’euro tout de même, symbole premier de la construction européenne…

Source: TV Andorra.

Publicités

La commercialisation des sets andorrans aurait généré un profit occulte de 5 millions d’euros…

Selon Ruben PULIDO, un professionnel espagnol bien connu dans la numismatique de l’euro, les activités de marché noir autour de la vente des euros andorrans auraient rapporté prés de 5 millions d’euros.

y8PDoK5B

Ruben PULIDO, numismate spécialiste de l’euro

On savait que l’état andorran se félicitait déjà de la réalisation d’un profit de plus de 2.5 millions d’euros  (voir ici).

Monsieur PULIDO et les membres de son collectif (CCPOA) ont adressé un article à l’agence européenne de presse et ont précisé souhaiter la saisine du médiateur européen sur cette question (voir ici)(voir ici également).

Pour le moment, le gouvernement andorran n’a pas souhaité apporter de réponse officielle.

321312

Les euros d’Andorre, source d’un profit occulte  de 5 millions d’euros

Source: Andorra TV et El Periodic d’Andorra.

Précisions du gouvernement andorran

FITXA_TECNICA

Dans un édit daté du 11/03/2015, le gouvernement andorran a tenu à préciser les prix du BU annuel de la principauté.

– Le prix public recommandé est de 24€ TTC (conformément à ce que nous vous avions indiqué).

– le prix de vente aux professionnels de la numismatique (au moins pour les trois répertoriés officiellement dans la principauté) est de 19,2€ TTC.

Nous remarquons juste que selon les dernières informations du journal Diari d’Andorra 25 000 BU environ ont été vendus sur 70 000 exemplaires.

L’allocation initiale de chaque vendeur andorran était de 5 000 unités, soit un total de 15 000 unités pour les professionnels d’Andorre.

La question reste de savoir qui a acquis les 10 000 unités d’écart.

La population locale et les touristes numismates, profitant d’un effet d’aubaine, ont certainement acquis des coffrets BU (pour les revendre ou non), mais ils n’ont certainement pas acheté la totalité des 10 000 coffrets.

Il y a des professionnels non résidents de la principauté qui ont certainement acquis des coffrets directement. Ce n’est pas choquant en soi tant qu’un volume relatif  de coffrets est disponible à la vente  sur place et à distance.

Or, on attend toujours la mise en place d’un module de commande sur le site du Servei d’Emission pour les collectionneurs européens non résidents. N’oublions pas qu’un collectionneur est un prescripteur de la numismatique de l’euro mais aussi et avant tout de l’Europe…

Source: Gouvernement andorran.

Succès sans surprise des ventes de sets FDC à la population andorrane

Dans un article daté du 31/12/2014, le journal EL PERIODIC D’ANDORRA précise que, pour le moment, les résidents andorrans ont achetés 2 500 sets via le site internet dédié et 350 sets en se rendant sur place dans les locaux de l’administration centrale andorrane, soit 2 850 sets vendus sur un total de 70  000 plaquettes.

D’autres procédures sont à l’étude afin de permettre, par exemple, à des personnes âgées ne pouvant utiliser internet ou ne pouvant se déplacer jusqu’aux locaux de l’administration andorrane, d’acquérir le fameux starter-kit euros d’Andorre.

Par ailleurs la pièce de 2€ commémorative « 20 ans de l’adhésion d’Andorre au Conseil de l’Europe », émise en mars 2015, est annoncée à un prix compris entre 6-7€ pour la version FDC en coin-card. La version en qualité BE sera un peu plus chère.

Il semble qu’un engagement ferme des marchands locaux pour vendre ces collectors au prix recommandé par l’administration andorrane ait été pris. D’ailleurs, l’hôtel des monnaies andorran devrait lui même proposer un certain nombre de coffrets BU via son site internet. Une liste de collectionneurs réservataires des fameux coffrets est tenue à jour par l’institut andorran. L’accès à ces collectors à un prix décent pour les collectionneurs européens les plus réactifs pourrait être ainsi assuré…

Conseil aux collectionneurs: il y a urgence à attendre et à ne pas se jeter sur des coffrets proposés à plus de 100€ et qui risquent d’en valoir la moitié d’ici quelques mois!

pack-starter

2850 sets FDC (starter-kits) vendus à la population andorrane en quelques jours!

Source: EL PERIODIC D’ANDORRA.

Distribution des premiers sets FDC andorrans 2014

pack-starter

Set FDC andorran réservé aux seuls résidents de la Principauté

Environ 150 sets FDC andorrans ont été livrés lundi 29/12/2014,  dans les bureaux de l’administration centrale andorrane.

Les lots (sets monétaires) contiennent une pièce de monnaie de chaque valeur faciale de la série divisionnaire et sont vendus pour leur valeur nominale, soit 3,88€.

Durant la matinée, des centaines de personnes ont été en mesure de récupérer un set FDC (« starter-kit »,  selon la désignation officielle).

Les collectionneurs devront attendre jusqu’au 15 Janvier.  Ils sont censés trouver le set BU en vente au prix de 24€ dans les magasins numismatiques, selon les recommandations du gouvernement andorran.

Force est de constater que ce prix est très loin de la réalité du marché, pour le moment, car les professionnels de la numismatique vendent ce set sur les plateformes de vente en ligne à un prix avoisinant les 100€ !

La Télévision publique andorrane a par ailleurs réalisé un reportage sur cette mise à disposition du set (video).

Source : Journal DIARI D’ANDORRA et TV ANDORRA.

Vidéo de la présentation officielle des euros d’Andorre à la presse le 23/12/2014

5-2-1centims2

 

La télévision publique andorrane a mis en ligne un reportage sur la présentation officielle au public et à la presse des premières coupures euros émises par la principauté d’Andorre.

060314semafor%201

 Jordi CINCA présentant à la presse les euros andorrans le 23/12/2014

c1e21b05a381c806381286f711913568

Source: ANDORRA TV.

Euros d’Andorre: mise à disposition des premières coupures aux résidents andorrans.

Le ministre des Finances et de la fonction publique, Jordi Cinca, a présenté mardi matin lors d’une conférence de presse les détails de la première émission d’euros andorrans. Dés ce mardi après-midi les résidents de la Principauté d’Andorre pourront acquérir 70 000 sets FDC, réservés pour ce public, contenant les  8 pièces de la série divisionnaire andorrane 2014. Ce collector est vendu à la valeur nominale de l’ensemble des 8 pièces qu’il contient, soit 3,88€.

Les sets de 8 pièces vendus à la valeur faciale peuvent être réservés par carte de crédit via le site Web créé par le gouvernement (www.euros.ad), qui sera opérationnel ce mardi après-midi, après la présentation offcielle. Le set est également proposé dans le bâtiment des services administratifs centraux d’Andorre.

Cet ensemble fera office de starter-kit, la principauté ne semblant pas avoir émis de starter-kits en format « sachet », comme ont pu le faire la plupart des pays ayant adopté l’euro (à l’exception de SAN MARIN) et comme le fait,  en cette fin d’année 2014,  la Lituanie.

9c4b682cf1a9a7a403cda4b2157151c7_L

c1e21b05a381c806381286f711913568

Le chef du gouvernement  MARTY et Jordi CINCA, ministre des finances d’Andorre – les deux promoteurs du passage à l’euro à Andorre.

De plus, le grand public pourra acheter le set BU annuel 2014 à compter du 15 Janvier 2015 pour un prix de vente recommandé de 24€ (tirage de 70 000 exemplaires également).

Sur les 70  000 sets BU proposés sur le marché numismatique nationale et international, le gouvernement entend conserver 1 000 sets (cadeaux officiels à des représentants étrangers?).

Le 15 Janvier commencera la mise en circulation progressive des euros de circulation, par le biais du système bancaire local.

2euros2-c

L’objectif principal pour le gouvernement andorran est de s’assurer que les euros andorrans circulent et sont couramment utilisés au titre de moyen de paiement.

L’accord avec l’UE prévoit que 80% des pièces en euros destinées à la circulation,  seront mises  en circulation à leur valeur faciale.

En outre, pour obtenir un mouvement efficace des euros andorrans, les euros de circulation seront mélangés aléatoirement dans des rouleaux avec d’euros étrangers, pour un ratio de 25%-75%.

 Ces deux mesures ont été prises afin de répondre aux exigences de la Commission européenne.

Les pièces en euros frappées au millésime 2014 représentent une valeur nominale totale de 2 479 482,40€.

Enfin, en Mars 2015, une émission en qualité BE,  contenant la série divisionnaire, sera également émise à hauteur de 3000 exemplaires (millésime 2014).

Une pièce commémorative de 2 euros au millésime 2014 sera émise et portera sur le 20éme anniversaire de l’entrée d’Andorre au Conseil de l’Europe. Cette pièce sera frappée à hauteur de 100 000 exemplaires en qualité UNC et à hauteur de 5 000 exemplaires en qualité BE (belle épreuve).

pack_colleccionista

Set BU andorre 2014 – vendu 24€ (prix d’émission)

pack-starter

Set FDC réservé aux résidents andorrans – vendu à la valeur faciale

Pour finir, le gouvernement andorran a annoncé les tirages 2014 des monnaies andorranes, qui sont les suivants:

1 cent 2014: 200 000

2 cents 2014: 200 000

5 cents 2014: 1 000 000

10 cents 2014 :1 000 000

20 cents 2014 :1 000 000

50 cents 2014 : 500 000

1 euro 2014 : 651 842

2 euros 2014 : 500 000

Source: Gouvernement d’Andorre

EUROS d’ANDORRE: c’est parti!

060314semafor%201

 Jordi CINCA, ministre de l’économie andorran

Le gouvernement andorran, lors de sa réunion du mercredi 17/12/2014 au matin, a ratifié l’adoption du règlement d’application de la loi d’introduction de l’euro dans le cadre de l’accord monétaire entre l’Andorre et l’Union européenne.
Le règlement, qui a reçu l’approbation  du gouvernement suite à la proposition du  ministère des Finances, comprend des actes juridiques et des règlements de l’Union européenne relatifs aux billets et pièces en euros et à la prévention de la fraude et la contrefaçon des billets ou pièces en euro. Le contenu des règlements touche aussi plus particulièrement L’Institut National Andorran des Finances (INAF) et les institutions financières de manière plus générale.
L’accord monétaire, signé le 30 Juin 2011 par les autorités andorranes, donne à la principauté le droit d’émettre des pièces en euros. Celui-ci devient « de jure » sa monnaie officielle.

euro andorre

Servei d’emission andorran – Hotel des Monnaies d’Andorre

Selon le journaliste andorran, Gérard del Castillo, du quotidien DIARI D’ANDORRA, les premières pièces seront mises en circulation vers le 23/12/2014.

L’ANA (agence de presse andorrane) a précisé par ailleurs qu’une conférence de presse serait organisée après le Conseil des Ministres du mercredi 23 Décembre. Au cours de celle-ci, le ministre CINCA présentera publiquement les euros andorrans, qui seront introduits dans la circulation fiduciaire le même jour. De même, le gouvernement andorran devrait dévoiler les mesures logistiques arrêtées par les autorités pour limiter la captations des pièces andorranes par/pour les collectionneurs européens. Les autorités andorranes souhaitent que chaque citoyen de la principauté puisse obtenir des pièces de la principauté à la valeur faciale. L’intérêt numismatique suscité par les euros d’Andorre risque en effet de se traduire par une forte spéculation autour de cette première émission d’euros d’Andorre.

Le coffret numismatique BU 2014, émis à hauteur de 70 000 exemplaires  pour cette première émission, est proposé par les dealers professionnels autour de 120-150€. Ces prix sont excessifs compte tenu de l’état du marché de l’euro de collection en 2014. Ce niveau de prix va également pousser les collectionneurs à acquérir des monnaies de circulation, qui seront moins cheres mais qui du coup seront thésaurisées et ne circuleront plus…Le gouvernement andorran devrait avant toute chose permettre aux collectionneurs d’acheter le set annuel au prix d’émission via le portail du Servei d’emisssion. Cela atténuerait la tentation de thésaurisation numismatique des pièces de circulation par les collectionneurs européens.

Concernant l’acquisition de ces pièces par un collectionneur, le principe de base reste, selon nous, qu’il est urgent d’attendre…

Source: site officiel du gouvernement andorran, ANA.

Andorre: un début de réponse…

Image

Jordi CINCA, ministre des Finances d’Andorre

Selon l’excellent site espagnol Numismatica visual, le gouvernement d’Andorre a confirmé l’émission d’un coffret BU 2014 à hauteur de 70 000 exemplaires (et non plus de 50 000 exemplaires) afin de satisfaire le marché numismatique et limiter le développement de la spéculation numismatique autour de cette première émission.

Les autorités andorranes et son ministre des Finances, Jordi CINCA, ont réaffirmé leur volonté de mettre en circulation 80% du volume de pièces frappées en 2014, au fil du temps. Ces pièces peuvent tout à fait être mise en circulation ces prochains mois, voire ces prochaines années.

Aucune disposition dans le droit monétaire communautaire ne l’interdit.

L’objectif est de satisfaire dans un premier temps les numismates pour que le reste des pièces andorranes puisse circuler normalement, sans être « détournées » à des fins de collection.

L’option de la distribution des pièces de la série divisionnaires en rouleaux mélangés espagnols et français (les deux mints qui frappent ces monnaies)  semble être définitivement adoptée.

Par ailleurs, la Principauté a annoncé l’émission d’une pièce de 2€ commémorative dés 2014.

2014 marque le 200éme anniversaire du Traité de Paris qui reconnaissait l’indépendance de la Principauté après la chute de l’Empire. Cela pourrait être un thème de pièce commémorative.

Source: site Numismatica Visual et DIARI D’ANDORRA (10/03/2014).