Le CNA sur le marché de la colonie à Argenteuil le 04/03/2017

fra_jm1_argenteuil

Billet Touristique ARGENTEUIL 2017-1

Le samedi 4 mars, le C.N.A. participera à une animation sur le Marché de la Colonie, Place Aristide Briand, 95100 Argenteuil. Nous présenterons quelques panneaux d’expositions numismatiques annuelles passées du CNA .

Le billet touristique d’Argenteuil sera présenté au public et proposé à la vente aux collectionneurs fréquentant le marché au prix de 2€ l’unité.

Source: Bureau du CNA.

Publicités

Interview du 23/09/2016 de Richard FAILLE, créateur et éditeur des Billets Touristiques

Le forum « Zéro-euro.fr» et le CNA ont rencontré Monsieur RICHARD FAILLE dans un restaurant parisien pour faire un point sur la collection d’euro-billets, moins de deux ans après le lancement de cette nouvelle collection.

Tout d’abord nous tenons à souligner la réelle disponibilité dont a toujours su faire preuve Monsieur FAILLE vis-à-vis des associations de collectionneurs. Cela n’est malheureusement pas toujours le cas de certains institutionnels avec qui nous sommes parfois en rapport…

La collection se porte bien et devrait très prochainement s’ouvrir vers de nouveaux pays (la Suisse). Le marché allemand est en pleine expansion et les collectionneurs outre-rhin s’intéressent de plus en plus à cette collection.

Richard FAILLE a profité de l’occasion pour nous présenter deux billets tests numérotés 00000000, dédiés à la Cathédrale de Strasbourg et au stade Michelin de Clermont Ferrand.

20160923_125251

BT stade MICHELIN

20160923_135042

BT Cathédrale de STRASBOURG

Un exemplaire test a d’ailleurs été signé par les joueurs du club de Rugby de Clermont et devrait ensuite être exposé au musée Michelin de la ville.

20160923_125052

Le billet signé par les joueurs de Rugby de CLERMONT

Monsieur FAILLE a confirmé qu’un billet sur 25 consacré à l’Homme de VITRUVE était fauté, soit un total de 400 billets fautés pour un tirage de 10 000 exemplaires.

Ce billet fauté est donc plus rare que le « six oies » de SARLAT 2015.

Monsieur FAILLE nous a annoncé et présenté le billet dédié à la cathédrale de Strasbourg.

Pour ce qui est des billets dédiés à des sites étrangers, un billet sur la statue d’ HERCULE de WILLEMSHOHE-KASSEL (ALLEMAGNE) devrait être émis très prochainement.

260px-herkules1_1

HERCULE DE WILLEMSHOHE – KASSEL (D)

En dépit du « Brexit », le revers européen du billet restera inchangé et BIG BEN continuera à y figurer.

Par contre les avers des prochains billets devraient être progressivement retravaillés avec bord de dessin détouré en couleur jaune. De l’avis général des participants à la réunion, cela a pour effet de rendre les billets plus lumineux et plus aérés.

Cela va également créer de nouveaux types ou sous-types de billets à collectionner pour ceux qui souhaitent collectionner les billets zéro-euros de manière exhaustive.

Le créateur des billets touristiques nous a par ailleurs indiqué que sur le billet VULCANIA, un dinosaure pouvait en cacher un autre (au niveau de la machoire de la bête, comme inqué ci dessous).

20160923_135009

detail-billet-vulcania-dynosaure-dans-le-dynosaure

Un dinosaure peut en cacher un autre…

En tout état de cause, un bon moment de convivialité pour l’ensemble des participants à cette réunion annuelle!

20160923_135952

20160923_135903

R.FAILLE, JOACHIM (zero-euro.fr) et la « dream team » du CNA!

Source: Forum « Zero-euro.fr » et Bureau du CNA

Exposition 2016 du CNA – La collection de jetons et billets touristiques (billets « zéro euro »)

Comme nous sommes en pleine période estivale et pour beaucoup d’entre vous, en période de vacances, le CNA vous propose de (re)visionner le montage vidéo de l’exposition 2016 qui a été réalisé par Pascal HELLENBRAND pour le compte du club.

Cette exposition porte sur la collection des billets et jetons touristiques, deux créations de Monsieur Richard FAILLE, entrepreneur français.

Ce document dure une dizaine de minutes.

Source: Bureau du CNA.

Interview de Richard FAILLE, créateur du billet touristique

RFAILLE

Richard FAILLE, PDG d’EBM et créateur du concept de billet touristique

L’interview a été préparé par Joachim du blog zero-euro.fr et Fabrice du CNA (Club Numismatique d’Argenteuil).

Il a été réalisé le 19/05/2015 à Paris par la société CGB.fr, représentée par Marielle et Laurent et le CNA représenté par Jean Louis et Fabrice.

Il est reproduit intégralement sur les sites respectifs dédiés à la numismatique de ces trois entités.

La Génèse du billet touristique:

Monsieur R. FAILLE, créateur des jetons touristiques a développé un nouveau produit de promotion de sites touristiques. Ce dernier présente la particularité d’être un produit fiduciaire, le billet touristique.

Ce dernier précise que, dés le départ, la collaboration d’un imprimeur fiduciaire présentait l’avantage d’apporter une caution plus forte au produit.

La société avait approché l’imprimerie de Chamalières, sans succès. C’est donc un imprimeur fiduciaire privé qui s’est associé à EBM pour cette opération.

L’Imprimeur fiduciaire est juridiquement un des associés de la société SAS EBM (Euro Banknote Memory), qui exploite le billet touristique

Du fait de l’association d’un imprimeur fiduciaire à l’opération, la Banque de France et la BCE ont validé plus facilement le projet.

La valeur « 0 » retenue empêche toute confusion avec une coupure fiduciaire euro existante.

Les imprimeurs fiduciaires comptent environ 230 clients de par le monde qui sont quasi exclusivement des Banques Centrales de pays souverains.

La société de R. FAILLE est donc un cas particulier puisqu’elle est cliente d’un imprimeur fiduciaire alors qu’elle n’est pas une banque centrale, ni même une banque.

chaumont sur loire - 000000

Chaumont sur Loire – billet 2015-1 n°000000

Le modèle économique:

Tout comme pour les jetons touristiques, la société d’exploitation SAS Euro Banknote Memory intervient comme prestataire pour le compte des sites touristiques.

Le modèle économique retenu impose un certain nombre de sites (100 prévus en 2015) afin de garantir l’amortissement du coût de la conception du verso, estimé par R.FAILLE à 500 000€. Sa conception a nécessité plus de 2 000 heures de travail pour les équipes de l’imprimeur fiduciaire.

 Ce dessin est un dessin original. Ce n’est pas un essai « euro » qui aurait été recyclé par l’imprimeur fiduciaire pour le compte d’EBM.

 R. FAILLE remplit le rôle d’un directeur de création. C’est notamment lui qui définit avec les sites touristiques clients le choix des photos retenues pour illustrer chaque billet.

 Carac1

Caractéristiques du Billet touristique:

Tous les éléments du billet touristique (dessins – couleurs – dimensions) sont déposés et donc protégés par la législation afférente à la propriété intellectuelle et industrielle.

La couleur choisie est le Magenta. Cette couleur s’imposait car elle renvoie:

  • A la couleur du billet de 500€, plus forte valeur faciale de la gamme des billets euros.
  • A la couleur préférée des femmes. Elles constituent une part non négligeable des collectionneurs de jetons touristiques et également de billets touristiques, contrairement à la numismatique classique où elles restent très minoritaires.

Chaque tirage pour un site est en règle générale de 10 000 exemplaires, sauf quelques cas particuliers pour lesquels 5 000 billets ont été émis. Il s’agit de sites touristiques plus confidentiels.

La fabrication des billets touristiques se décompose en 7 phases:

  • Impression recto (face commune – hors espace dédié au site touristique client)
  • Impression verso (face commune)
  • Impression de la partie du billet permettant l’authentification par transvision
  • Pose du patch holographique
  • Impression de la signature de R.FAILLE
  • Impression de la face dédiée au site touristique
  • Numérotation (dernière étape)

Des tests de magnétisme ont été réalisés afin que ces billets ne puissent pas être admis dans des DAB/GAB ou dans tout autre type de distributeur au titre d’un règlement.

présentation billet

Carac2

Signes de sécurité:

 Tous les signes de sécurité sont identiques à ceux qui peuvent être trouvés sur des billets de banque tels qu’un filigrane, la transvision, le micro-texte, la micro-impression, le fil de sécurité bicolore (cuivre et argent).

 Le patch holographique renvoie même directement à la billetophilie classique et au billet de 200 francs Tour Eiffel.

 Carac3

Numérotation:

Elle revoie à la numérotation de la première série d’euro-billets (série ES1), toujours en circulation.

La première lettre du code long est celle du pays émetteur (actuellement seule la lettre U est utilisée – U étant la lettre pays correspondant à la France dans le système de numérotation retenu par la BCE).

La seconde (lettre E) renvoie à l’imprimeur fiduciaire privé associé à l’opération. Puis les lettres suivantes identifient le site pour le compte duquel le billet touristique a été émis.

Les chiffres suivant le code alphabétique du site constituent le numéro individualisé de chaque billet. Ainsi, chaque coupure touristique est unique.

Les billets sont millésimés. Le millésime est suivi d’un chiffre qui renvoie non pas au numéro de tirage mais au numéro de dessin. C’est le numéro de version. Ces deux indications se trouvent en haut à gauche du billet.

 Exemple:

 Un billet 2015-2 correspond à un billet au millésime 2015 illustré par le second dessin prévu pour le site considéré.

 Actuellement seul un site touristique, le château de Chambord, a émis deux billets différents (avec deux dessins différents) qui présentent un même millésime et un numéro de version différent.

numérotation

Historique du fauté de SARLAT:

 Cette jeune collection connait déjà un billet fauté officiel émis pour le compte de SARLAT.

Le premier « bon à tirer» (BAT) représentait trois oies la tête tourné vers la gauche. R. FAILLE trouvait que le dessin était orienté trop en biais. Un autre groupe d’oies tournant la tête vers la droite a alors été choisi.

 Le système informatique DAO de l’imprimeur fiduciaire n’avait référencé ce projet de billet que sous un seul et même numéro de BAT.

 Lors de l’impression du billet, le premier dessin était en fait caché mais toujours en mémoire dans le système informatique de l’imprimeur. Il s’est ajouté au dessin modifié. A l’impression les deux dessins ont été superposés sur le billet.

 Le gestionnaire du site touristique a ouvert la première liasse de billets et s’est aperçu de l’erreur. Sur les 10 000 exemplaires produits, 1 000 fautés ont été vendus par le site et 9 000 autres renvoyés à l’imprimeur pour destruction. En effet, une liasse ouverte n’est pas reprise par l’imprimeur fiduciaire.

Le logiciel de l’imprimeur a été modifié afin que ce type d’erreur ne puisse se reproduire.

 Selon R. FAILLE, le site de SARLAT a vendu l’intégralité des 1 000 billets fautés.

Deux autres billets avec anomalies:

Il semble que le site de Filitosa ait connu un billet fauté.

La roulette de l’imprimeur aurait bloqué sur l’impression d’un billet. Ce qui a engendré un trou dans la numérotation et un billet portant deux fois le même numéro.

Enfin le premier tirage du billet du Mont Saint Michel présente un liseré au dessus de la ville qui a été supprimé sur le tirage de réassort du site.

lisere mont saint michel

Liseré (zone entourée) sur la première émission du Billet Touristique du Mont Saint Michel

Conditionnement et distribution des billets:

 Ceux-ci sont livrés par colis de 10 000 exemplaires ou 5 000 exemplaires en paquets de 1 000 billets cerclés, eux même subdivisés en liasse de 100 billets.

 La société EBM a produit environ 1 000 000 de billets à la fin du mois d’avril 2015.

 La distribution par le biais de distributeurs automatiques s’impose d’elle-même. Le concepteur a constaté que sur certains sites, le réflexe de mettre une pièce de 2€ était acquis pour nombre d’acheteurs (touristes ou collectionneurs).

 Les plus petits sites touristiques ont a minima écoulé 2 000 billets au 30/04/2015, tandis que les grands sites tels que la Tour Eiffel sont déjà en réassort.

Prix des billets:

 R. FAILLE a précisé que le prix public recommandé est de 2€. Toutefois les prix étant libres en France, il ne peut que recommander ce prix et non l’imposer aux sites touristiques.

Le site de la Tour Eiffel constitue toutefois une exception à cette règle. En effet, les billets sont vendus dans les trois boutiques de souvenirs au pied de la Tour Eiffel. Ces points de ventes sont exploité par la marque « Relais H ».

En contrepartie, l’exploitant, agissant par délégation de service public attribuée par la société d’économie mixte gérant la Tour, doit verser une redevance de 30% sur l’ensemble de ses ventes. Afin de ne pas obérer sa marge, celui-ci répercute donc la redevance de 30% sur le consommateur final, le collectionneur. Le prix de vente de ce billet est donc de 2,5€.

 Par ailleurs, la société EBM a en effet conseillé dans le cas du fauté de SARLAT la vente du billet à un prix supérieur à 2€, les billets ne pouvant être repris par l’imprimeur fiduciaire (première liasse de 1 000 billets ouverte).

Le billet touristique, un concurrent du jeton touristique de la Monnaie de Paris ?

« Les deux collections sont selon moi complémentaires et non exclusives l’une de l’autre » insiste R.FAILLE.

D’ailleurs, nombre de sites touristiques commandent un jeton et un billet souvenir pour assurer leur promotion commerciale auprès de leurs visiteurs.

 En tout cas, nous avons tous été frappés par la très bonne connaissance du milieu numismatique de R. FAILLE et nous l’avons trouvé très attentif aux demandes des collectionneurs.

PS:  Merci à CGB.fr pour l’invitation au restaurant!

photo interview

billet et JL CAPPRY

Un entretien très convivial et un Jean Louis ravi!

Source: zero-euro.fr, CGB.fr, blog CNA.